FC Nantes: Après avoir boycotté Paris, la Brigade Loire n'ira pas à Rennes samedi

FOOTBALL Le groupe ultra déplore l'«encadrement strict et inutile» des supporters...

David Phelippeau

— 

Romain Gaudin, le capo de la tribune Loire.

Romain Gaudin, le capo de la tribune Loire. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Après le Parc des Princes, le Roazhon Park. La Brigade Loire va annoncer officiellement dans la soirée qu’elle ne fera pas le déplacement à Rennes, samedi prochain. Dans un communiqué, elle explique les raisons qui la poussent à ne pas aller en Ille-et-Vilaine le week-end prochain. Elle déplore « un encadrement strict et inutile des supporters nantais […] qui avait pu être évité lors de la saison 2015-2016 […] grâce à une réunion regroupant les autorités locales, le FC Nantes et les groupes de supporters nantais, dont la BL ».

>> A lire aussi : FC Nantes: La Brigade Loire et Kita sont-ils vraiment prêts à se faire des bisous?

Elle explique être le seul groupe de fans à « contester le fait d’obliger les supporters à monter dans des bus pour pouvoir accéder au parcage visiteurs ».

Des reproches au FCN

La BL indique qu’elle a rencontré la préfecture d’Ille-et-Vilaine (à sa demande) et regrette l’absence du FCN alors qu’elle avait demandé au club d’y être présent. « Compte tenu des engagements que nous avons su respecter depuis le début de saison en déplacement, nous le déplorons fortement », écrit la BL.

>> A lire aussi : FC Nantes: Ranieri peut-il vraiment rejoindre la sélection italienne maintenant?

Elle poursuit : « Samedi, c’est donc à un nouvel amoindrissement de nos libertés que nous assisterons. [Les supporters nantais] ne sont ni des criminels, ni du bétail que l’on doit absolument acheminer en bus au départ de Nantes pour éviter tout trouble à l’ordre public. » Avant d’interpeller le FCN sur « le système de contremarques qu’il a mis en place et sur l’absence de billetterie ouverte pour les supporters nantais, les soirs de match à l’extérieur ».

La Brigade Loire est pour l’heure le seul groupe de supporters nantais à avoir indiqué qu’il boycottait le déplacement à Rennes.