VIDEO. HBC Nantes: Dix dernières secondes dingues... Et le HBCN finit par s'imposer contre Zagreb

HAND Les Nantais sont en ballottage très favorable pour la qualification pour les 8es de finale de la Ligue des Champions…

David Phelippeau

— 

Le demi-centre nantais Nicolas Claire.

Le demi-centre nantais Nicolas Claire. — S.Artu / HBCN

  • Succès (28-27) sur le fil pour le HBC Nantes ce dimanche à la Trocardière contre Zagreb.
  • Les Nantais sont en ballottage très favorable pour la qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

« Rien n’est facile cette saison… » Que ce soit en championnat de LNH ou en Ligue des champions, le HBC Nantes ne s’épargne quasiment jamais de grosses frayeurs. Rock Feliho a raison. Ce dimanche, en match de poule de la Ligue des champions lors du succès nantais (28-27) contre Zagreb, « l’ascenseur émotionnel », selon Saurina, a atteint son paroxysme.

>> A lire aussi : Ce «H», si décevant en championnat, sourit à l'Europe

Il reste dix secondes à jouer. Les Croates, qui jouent à 7 en attaque [le gardien est donc sur le banc], viennent d’égaliser à 27 partout. Nantes joue à 2.000 à l’heure l’engagement. Klein marque dans le but vide dans une salle qui explose. Oui, mais voilà, Zagreb rend la monnaie de sa pièce au HBCN en jouant tout aussi vite l’engagement. Kontrec se présente face à Dumoulin… qui sort la parade ! Le héros du jour raconte ses dix dernières secondes haletantes.

« On me branche souvent sur mes relances pour les engagements rapides, je crois que cette fois ça a marché. Quand Dominik [Klein] marque, on se dit que c’est fait. Je vois qu’il reste 7 secondes et que la balle revient très vite au centre. Je vois ce petit Croate qui débarque, là, je ne réfléchis plus. Je joue le truc à fond et ça joue en ma faveur… »

Le HBCN n’est pas encore guéri

Un arrêt salvateur (encore un) qui vient ponctuer une prestation sur courant alternatif du HBC Nantes. « Cette dernière minute est symptomatique de la période de maux qu’on traverse encore, poursuit Dumoulin. On n’est pas guéris, mais on n’est pas malades non plus. On ne joue pas aussi facile que l’année dernière, mais on avance. » Au classement surtout, car, pour sa première apparition dans la poule haute de la Ligue des champions, le HBCN s’empare de la 3e place. A moins d’une catastrophe, le « H » devrait donc se qualifier pour les 8es de finale de l’épreuve.