VIDEO. Coupe de France: C'est fini pour La Chapelle et Bellevue, le FCN se sent bien seul dans le 44

FOOTBALL Les deux derniers clubs amateurs de Loire-Atlantique ont été éliminés au 7e tour de la Coupe de France, ce dimanche...

David Phelippeau

— 

Grosse déception pour les joueurs de la Chapelle-sur-Erdre.

Grosse déception pour les joueurs de la Chapelle-sur-Erdre. — D.P. / 20 minutes

  • Hormis le FC Nantes qui rentrera en lice en janvier, il n'y a plus de clubs du 44 en Coupe de France.
  • L'AC Chapelain (DRS) et Bellevue (DH) ont éliminés, ce dimanche, de la compétition.

Il n’y aura pas de clubs de Loire-Atlantique au 8e tour de la Coupe de France. Ce dimanche, la logique a été implacablement respectée pour l’AC Chapelain (DRS) et Bellevue (DH), ce dimanche.

Record d’affluence à la Chapelle-sur-Erdre !

La Chapelle-sur-Erdre, coachée par l’ancien milieu de terrain de Sedan et Nantes Olivier Quint, a été sortie (0-2) sans être ridicule face à Bergerac (National 2) lors du 7e tour de la Coupe de France, devant quelque 950 spectateurs. Outrageusement dominés en première période, les Chapelains - qui jouaient pour la première fois de leur histoire un 7e de Coupe de France - doivent une fière chandelle à leur gardien de but Guillaume Garnier, décisif sur plusieurs actions dont un penalty stoppé à la 13e.

L'arrêt de Guillaume Garnier sur le penalty.
L'arrêt de Guillaume Garnier sur le penalty. - Pierre-Alexandre Aubry

« On a beaucoup souffert en première période, avoue Olivier Quint. On fait une grosse erreur sur le but qu’on encaisse, mais la sentence devait tomber de toute façon… » A la 24e, le défenseur central chapelain Bernier manque sa relance et offre sur un plateau l’ouverture du score à Bergerac. En deuxième période, les Bergeracois, qui avaient décidé de faire les 5 ou 6 heures de car ce dimanche matin, baissent de pied.

« On a eu un gros temps fort en début de deuxième mi-temps, analyse Quint. On n’a pas de regrets sur ce match car Bergerac était plus fort que nous. Sauf peut-être ce petit regret de ne pas avoir marqué sur notre temps fort. » A l’image de ce tir chapelain sauvé sur sa ligne par un défenseur bergeracois à la 51e. « Le dernier quart d’heure a été très compliqué, c’est là qu’on voit la différence entre une équipe quasi pro et une autre qui s’entraîne trois fois par semaine », poursuit Quint.

La Chapelle, la tête au championnat maintenant

Même réalisme de la part de Guillaume Garnier, qui a joué blessé à une cuisse une grosse partie du match : « Aucun regret car Bergerac nous a été supérieur. Le deuxième but [dans le temps additionnel] est anecdotique, mais perdre 2-0 n'est pas valorisant par rapport à aux efforts qu’on a produits aujourd’hui. Maintenant, place au championnat car on est mal en point. Mais, si on joue de cette manière en DRS, on va vite remonter au classement [avant-dernier en DRS]. »

Place au championnat pour La Chapelle-sur-Erdre désormais.
Place au championnat pour La Chapelle-sur-Erdre désormais. - D.P. / 20 minutes

Ce dimanche, un autre club du département était en quête d’un exploit. Et pour cause : Bellevue (DH) accueillait Limoges (National 2). Là, le suspense aura duré jusqu’au bout du bout puisque les deux formations à égalité 1-1 à la fin du temps réglementaire puis 2-2 à l’issue de la prolongation se sont finalement départagées aux tirs au but.

A ce petit jeu, les banlieusards nantais ont complètement failli puisqu’ils en ont manqué 4 ! Succès et donc qualification des Limougeauds (2-2 après prolongation, 1-2 aux t.a.b.).

Pierre Antoine Gibert, le buteur égalisateur en toute fin de prolongation.
Pierre Antoine Gibert, le buteur égalisateur en toute fin de prolongation. - J. Bouchacourt / Foot amateur

« On a fait le match qu’il fallait mais le scénario est très cruel, regrette l’entraîneur-joueur Loutfi Zebidi. Mais, on a réussi à rivaliser avec une équipe de National 2. Maintenant, il va falloir gérer car la fatigue se fait ressentir, les joueurs ont fait beaucoup d’efforts. »

En attendant, en 32es de finale de la Coupe de France, en janvier, le FC Nantes se sentira bien seul.