Nantes: Ils cassent tout, publient les images sur Internet et... se font arrêter

FAITS DIVERS Les trois jeunes vandales avaient semé la pagaille à Bouguenais le week-end dernier...

F.B.

— 

Un gendarme répond à un appel. Illustration.

Un gendarme répond à un appel. Illustration. — Valinco - Sipa

L’enquête sur les dégradations commises dans les rues de Bouguenais au cours de la nuit de samedi à dimanche a finalement débouché sur l’interpellation de suspects. Trois jeunes hommes âgés de 14 à 16 ans ont été placés en garde à vue ce jeudi par la gendarmerie.

Après avoir consommé de l’alcool, les trois adolescents se seraient défoulés sur tout ce qu’ils trouvaient sur leur passage. Bilan : deux panneaux publicitaires endommagés, trois abribus dégradés, quatre rétroviseurs de voitures cassés, une vitre d’école brisée, un défibrillateur hors d’usage, trois poubelles incendiées. Une voiture a également été abîmée par une tentative de vol, rapporte la compagnie de gendarmerie de Rezé.

Identifiés par des vidéos

L’affaire aurait pu en rester là, faute de témoins. Mais les vandales ont eu la brillante idée de filmer leurs exploits et de les publier sur les réseaux sociaux. Des signalements ont ensuite permis aux enquêteurs de les identifier.

Inconnus des services de gendarmerie, les trois suspects ont reconnu les faits. D’autres jeunes vont encore être auditionnés.

>> A lire aussi : Nantes: Le tagueur de vitrines trahi par les traces de marqueur sur sa main