FC Nantes: «La Beaujoire n’a rien de vétuste», selon l'architecte du stade

FOOTBALL Pour Berdje Agopyan, plutôt que de raser l'actuel stade de Nantes, celui-ci peut être réaménagé...

Charles Guyard

— 

Les abords du stade de la Beaujoire.

Les abords du stade de la Beaujoire. — Adrien Chauvin / 20 Minutes

  • Selon la maire de Nantes, Johanna Rolland, Nantes devra se doter d'un nouveau stade dans les 5 à 10 ans. 
  • Une réunion entre les élus et Waldemar Kita, le président du FC Nantes, doit avoir lieu la semaine prochaine. 

Inaugurée en 1984 et rénovée pour la Coupe du monde 1998, la Beaujoire serait devenue obsolète à en croire la maire Johanna Rolland qui déclare ce mardi dans Ouest-France que « d'ici cinq à dix ans, Nantes devra se doter d'un nouveau stade ». Un constat qui ulcère l'architecte de l'enceinte actuelle des Canaris.

Etes-vous au courant que la Ville de Nantes réfléchit à faire un nouveau stade ?

Ça fait plusieurs fois qu’ils relancent ce projet et le problème est toujours le même : le financement. J’en saurai peut-être plus d’ici une dizaine de jours…

Pourquoi dans une dizaine de jours ?

Parce que j’ai quand même quelques informations ! Mais là, je n’en sais pas plus pour l’instant sauf qu’en effet ils en parlent déjà depuis un certain temps.

Comment réagissez-vous lorsque vous entendez dire que le stade de la Beaujoire est qualifié de vétuste aujourd’hui ?

Ce n’est pas vrai ! A moins qu’ils ne l’entretiennent pas… Après, pour le reste, si les fauteuils sont vétustes, et bien il faut les changer ! Mais la structure, elle, n’a aucun problème. C’est du béton précontraint, et la dernière partie est en charpente métallique, il n’y a pas de limite (de temps). C’est comme pour une maison : si vous ne mettez pas de temps en temps un petit coup de peinture ou si vous n’entretenez pas l’étanchéité, vous aurez des soucis.  Tous les stades ont le même problème, mais la Beaujoire n’a rien de vétuste dans sa conception, et le stade est plutôt moderne dans sa fonctionnalité. Je n’y suis pas retourné, mais c’est l’un des stades où on a la meilleure visibilité d’un point de vue spectateur. J’en ai fait des stades, et je peux vous dire que c’est le top ! Même au Parc des Princes on ne voit pas aussi bien. Et côté fonctionnalité, on évacue (le public) extrêmement rapidement car il n’y a pratiquement pas d’escaliers. J’ai été précurseur de ce modèle-là. Les architectes du Stade de France sont même venus me demander mon avis. Enfin à Nantes, on n’avait mis qu’un an et demi à faire le stade et celui n’avait coûté que 10 millions d’anciens francs, ce qui fait entre 50 et 60 millions d’euros aujourd’hui…

Et aujourd’hui, un stade neuf à 50 ou 60 M€, ce n’est plus possible ?

Si, mais ça dépend de la capacité ! Actuellement, le stade de la Beaujoire tourne autour de 35.000 places. Que veulent-ils de plus ? Est-ce qu’il est plein ? Est-ce qu’un nouveau stade de 40.000 places se justifie ?

Ça vous attriste de savoir que le stade de la Beaujoire pourrait être rasé ?

Mais ils ne vont pas le raser, si ?

Cela peut faire partie d’un projet….

Et bien s’ils doivent le faire, qu’ils le rasent… Mais ça va leur coûter plus cher que d’en faire un autre ! Ils ne se rendent pas compte, avec les fondations, le béton, les tonnes d’acier… Mais si vous avez un meilleur stade, tant mieux, et s’ils veulent me demander mon opinion ou, pourquoi pas, que je fasse un projet, je suis partant. En tout cas, ils ne peuvent pas changer quoi que ce soit sans mon autorisation. D’ailleurs, lorsqu’ils avaient changé les gradins du bas, ils avaient eu un procès et ils avaient perdu (en 2001, la Ville a été condamnée à verser 100.000€ à l’architecte qui n’avait pas été consulté lors des travaux du stade pour la Coupe du monde 1998). A l’époque, s’ils n’avaient pas fait n’importe quoi, je n’aurai rien dit mais là, ils ont dénaturé une partie basse de la forme des gradins. En plus, les gens n’y vont pas parce qu’on ne voit rien.

Avez-vous déjà été consulté, justement ?

Non, mais s’ils rasent la Beaujoire, ils seront obligés de me consulter, car c’est une propriété artistique.

Vous pouvez vous y opposer ?

Non, non… Et je ne pense pas que ça arrivera (le fait d’être consulté). Après, si vous faites construire un pavillon et que vous avez envie de le casser ensuite, ce n’est pas l’architecte qui pourra vous en empêcher… Personnellement, je ne vois pas cette solution-là. Ils vont bien trouver un autre terrain à Nantes, c’est une superbe ville !

Mais à quoi bon conserver le stade de la Beaujoire qui ne servira plus à rien ?

Ecoutez, quand le Stade de France a été construit à Saint-Denis, on disait que le Parc des Princes ne servirait plus à rien… Voyez ce que ça donne ! Le Parc des Princes est toujours le stade qui sert le plus, et à Saint-Denis on y fait surtout des concerts.

Etes-vous retourné à la Beaujoire ?

Non. Quand on conçoit quelque chose, on est dedans jusqu’au bout, et quand c’est fini, on passe à autre chose. Mais je suis passé il y a deux ans devant, et j’avais trouvé ce stade beau, décollé du sol. Pas comme ces blocs qu’on a fait à Marseille par exemple. A Lyon, il est bien en revanche.

La tendance, désormais, c’est de faire du stade un vrai lieu de vie, avec des galeries commerciales, des restaurants et pas seulement un équipement sportif…

Oui, et ils ont raison ! Il faut prévoir tout ça, et on pourrait même le faire à la Beaujoire en partie inférieure. Au niveau de la galerie, on peut l’aménager, il n’y a aucun problème.