Nantes: Il avait bloqué plusieurs avions à cause d'un brouilleur de GPS

JUSTICE Le propriétaire du brouilleur a écopé d'une amende salée...

F.B.

— 

L'aéroport Nantes-Atlantique.

L'aéroport Nantes-Atlantique. — L.Venance/AFP

Un cadre commercial âgé de 50 ans comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Nantes. Motif : il avait bloqué le trafic de l’aéroport Nantes-Atlantique le 20 avril dernier à cause d’un appareil se trouvant dans sa voiture garée sur un parking adjacent.

L’objet du délit était un brouilleur de GPS, un dispositif électronique interdit en France qui bloque les ondes et assure à son utilisateur de ne pas être géolocalisé.

Des spécialistes mobilisés pour trouver la panne

Ce 20 avril, plusieurs avions sont contraints de rester au sol en raison d’un dysfonctionnement de leur sytème GPS, explique Ouest-France. La panne étant collective, l’aéroport mobilise des spécialistes à la recherche d’une explication. L’agence nationale des fréquences (ANFR) parviendra finalement à remonter jusqu’au brouilleur resté branché à l’allume-cigares de la voiture du commercial.

Ce dernier expliqua au tribunal qu’il s’était envolé la veille au soir pour le Burkina Faso et avait tout simplement oublié son appareil dans le véhicule. Le boitier lui servait à se sentir plus en sécurité lors de ses missions à l’étranger.

Pour cette détention illégale et ses fâcheuses conséquences, le tribunal l’a sanctionné d’une amende de 2.000 euros.