VIDEO. Sous le soleil de Satan, les festivaliers du Hellfest viennent «se faire exploser les tympans»

GROS SONS Le Hellfest draine 60.000 personnes par jour…

Clément Carpentier

— 

Le Hellfest à Clisson.

Le Hellfest à Clisson. — C. Carpentier / 20 Minutes

  • Le festival a ouvert ce vendredi et se termine dimanche
  • Il se tient sur 42 hectares
  • Ville dans la ville, on trouve tout au Hellfest : magasins, restaurations, bars, tatoueurs, jeux, coiffeurs et même une chapelle

C’est sous une chaleur caniculaire (28 degrés) que le coup d’envoi de ce 12e Hellfest a été donné ce vendredi en fin de matinée.

Dès les premières minutes, des milliers de fans se sont engouffrés sous l’arche du festival pour rejoindre l’immense plaine (42 hectares) de Clisson !

Des parents « comme des enfants »

À l’image de Patrick et Sandrine, il était hors de question de manquer une minute des 160 concerts prévus : « On vient depuis la première édition. À chaque fois, c’est la même excitation pour nous. On est comme des enfants. » Ce couple de trentenaire rentrera tout de même tous les soirs car « il y a les enfants » à la maison gardés par papi et mamie.

Car s’il y a « plus en plus de familles » comme aime le rappeler Ben Bardaud, le patron du Hellfest, les enfants de ces nantais n’ont pas encore l’âge de venir de « se faire exploser les tympans » (rires). En attendant, direction les six scènes du festival pour Pascal, Sandrine et leurs amis venus de l’Hérault. Des amis qui vont « claquer sans arrière-pensée quelques centaines d’euros jusqu’à dimanche soir car il faut bien profiter notamment quand on voit ce qu’il se passe dans le monde aujourd’hui. » En moyenne, un festivalier du Hellfest dépense 390 euros.

>> A lire aussi: Les chiffres «insolites» de la 12e édition du Hellfest

Jonas, lui, arrive tout droit du camping. L’installation est presque finie et avant d’aller écouter Deep Purple, il compte bien s’arrêter prendre quelques bières (avec modération). Cet étudiant de 22 ans a pris un « coup de chaud avec ce soleil » en montant sa tente avec ses amis. « J’avais vu la météo mais je m’attendais pas à ça. C’est plutôt cool mais il va falloir faire attention notamment avec l’alcool », prévient-il.

Une chapelle au milieu du Hellfest

Et c’est vrai que dans les fils d’attente « Cashless » ou des bars, ça cogne sévère. Mais l’ambiance est détendue se félicite Ben Barbaud, « on a le meilleur public du monde. Il y a une vraie adhésion ! Il y a 15 ans, on était 300 et aujourd’hui, on manque de places pour accueillir tout le monde. » Le Hellfest s’est, d’ailleurs, agrandi de 10 hectares cette année.

>> A lire aussi: Submergé par les fans, le Hellfest serait-il devenu trop petit?

Plus d’une décennie après sa création, le festival est « devenue une ville dans la ville » à Clisson. Magasins, restaurations, bars, tatoueurs, jeux, coiffeurs et même une chapelle cette année… On y trouve vraiment tout ! Dans cette dernière, on peut même se marier (pour de faux) mais pour l’instant, il y a peu de candidats.

Mathilde, sous sa robe toute noire, préfère en rire : « Ça peut être un bon délire entre potes. Mais personnellement, je vais attendre encore un peu. » Qui sait, elle rencontrera peut-être son âme sœur ce week-end… Le Hellfest fait de plus en plus de petits ! Cette année, on attend 60.000 personnes par jour.