Loire-Atlantique: Une nouvelle plage (qui n'est pas sur la côte!) obtient le label Pavillon Bleu

TOURISME Huit communes de Loire-Atlantique ont reçu le label Pavillon Bleu, jeudi, dont une pour son aire de baignade...

Julie Urbach

— 

Le pavillon bleu sur la plage de Lacanau, en 2006.

Le pavillon bleu sur la plage de Lacanau, en 2006. — AFP PHOTO PATRICK BERNARD

  • Ce label récompense les plages remplissant plusieurs critères environnementaux et d’accueil
  • A côté des célèbres plages du littoral, la commune de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu l'a décroché cette année pour son aire de baignade

C’est un label réputé important pour attirer et séduire les touristes. Huit communes de Loire-Atlantique ont reçu ce jeudi le drapeau Pavillon bleu pour la qualité de leurs plages. Comme l’année dernière, La Bernerie, Pornic, Préfailles, Saint-Brévin-les-Pins et Saint-Michel-Chef-Chef, toutes dans le Pays de Retz, figurent dans la liste. On retrouve aussi Saint-Nazaire et la Turballe, également primées l’an passé.

La grande nouveauté, c’est l’arrivée dans cette sélection de la commune de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, au sud de Nantes, et donc loin du littoral… La récompense a en fait été attribuée à son aire de baignade et de loisirs autour de son plan d’eau de 5ha, aménagée et surveillée en juillet et août. « Depuis trois ans, la municipalité Philibertine fait du parc de la Boulogne une priorité comme moteur de l’attractivité et de l’offre touristique verte et bleue de la commune », explique la ville. Des efforts sur l’aménagement et l’accessibilité du site ont notamment été faits.

L'air de baignade de Saint-Philbert
L'air de baignade de Saint-Philbert - Ville de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

Critères environnementaux et d’accueil

Le célèbre drapeau bleu récompense les plages remplissant plusieurs critères environnementaux et d’accueil, notamment une eau de baignade de « qualité excellente » contrôlée cinq fois par saison, un point d’eau potable, des poubelles sur la plage, la collective sélective d’au moins trois types de déchets ou encore l’interdiction des animaux.

>> A lire aussi : Loire-Atlantique: Où se baigner en plein air, sans se rendre à la mer