Nantes: Il réclame un ministre du Code et de la Data à Emmanuel Macron

INSOLITE Alors que le gourvernement vient d'être nommé, ce chef d'entreprise demande la création d'un poste supplémentaire...

Clément Carpentier

— 

Jean-Lou Racine, directeur de l'agence Le Phare à  Nantes.

Jean-Lou Racine, directeur de l'agence Le Phare à Nantes. — Jean-Lou Racine

« Notre devise, c’est voir plus loin »… et il semble que Jean-Lou Racine voit jusqu’à Matignon. À l’heure où le Premier ministre présente son nouveau gouvernement, ce chef d’entreprise nantais demande la nomination d’un ministre du Code et de la Data.

>> A lire aussi : Qui est Mounir Mahjoubi, le nouveau secrétaire d'Etat au Numérique?

Les datas, ce précieux 

À 50 ans, il s’y connaît plutôt bien sur le sujet. Jean-Lou Racine dirige une agence de Web/digital de 22 salariés, Le Phare, depuis plus de 17 ans à Nantes. Et ce n’est pas la nomination d’une secrétaire d’Etat au numérique qui va le satisfaire : « Il faut dépasser ça. Aller plus loin et travailler sur du concret. »

Celui qui dirige le réseau Datamaniaque (200 décideurs) est persuadé depuis longtemps que « le capital d’une entreprise, ce sont ses datas aujourd’hui, c’est-à-dire, sa capacité à collecter des données et des informations pour améliorer son service auprès du public. » Tout en rappelant qu’il existe une loi européenne pour protéger les utilisateurs face aux abus.

>> A lire aussi : Roubaix: L'école de e-commerce Showroomprivé veut faire des petits (génies)

Impossible d’embaucher un codeur ou un développeur

Si Jean-Lou Racine réclame haut et fort la création de ce ministère, c’est à cause de « l’énorme crise que traverse le pays sur ce sujet. Il y a un vrai besoin. Aujourd’hui, je ne trouve pas de développeurs, de codeurs à engager. On est en péril. » Il en manquerait plus de 20.000 en France selon le Nantais.

Il utilise ces mots car pour lui, le pays serait à un tournant. « Aujourd’hui, les entreprises françaises ne captent pas les données. Elles se font donc doubler logiquement par celles des autres pays. Derrière, c’est toute votre économie qui n’avance pas. » explique-t-il. La multiplication des cyberattaques, ces derniers mois, fait aussi écho à cette demande.

>> A lire aussi : Cyberattaque: Qui est donc ce Britannique qui a stoppé la propagation du virus?

Ce n’est pas que des maths…

Avant même de savoir s’il sera entendu un jour par Edouard Philippe, Jean-Lou Racine a des propositions à faire. Pour lui, « tout passe par la formation et la sensibilisation des jeunes à ces métiers autour du code et de la data. » Si les adolescents sont très souvent sur leur téléphone et les réseaux sociaux, ils ne s’intéressent pas forcément à ce qu’il y a derrière.

Le manifeste de Jean-Lou Racine.
Le manifeste de Jean-Lou Racine. - Capture écran / Le Phare

« On a l’impression que ce ne sont que des maths mais en réalité, c’est un langage. On peut essayer de l’apprendre dès le collège. En plus, cela permet même d’apprendre l’anglais », selon le fondateur de l’agence Le Phare. En attendant son ministre, il devra déjà se faire entendre auprès de son nouveau secrétaire d’Etat, Mounir Mahjoubi…