Angers: Un gendarme colle un faux PV à son vendeur du Bon Coin

FAITS DIVERS Le militaire est interdit de toute fonction publique pendant cinq ans…

C.C

— 

Un gendarme (Illustration).

Un gendarme (Illustration). — LOIC VENANCE / AFP

C’est ce qui s’appelle outrepasser ses droits. Un gendarme angevin n’a pas vraiment eu de scrupule lors d'une transaction avec un vendeur sur le site Le Bon Coin. Ayant des doutes sur ce dernier, il s’est permis quelques vérifications interdites par sa hiérarchie, relate Ouest-France.

>> A lire aussi : Un couple jugé pour avoir volé des armes chez un gendarme

Il vérifie aussi les antécédents judiciaires du vendeur

Tout est parti, d’une transaction de 870 euros pour une platine. Malheureusement, celle-ci a rapidement été bloquée par un service de paiement en ligne à la surprise du gendarme. Face à cette situation, il a donc décidé de vérifier les antécédents judiciaires de son vendeur, ancien fumeur de cannabis.

Mais, il a surtout rédigé un faux PV pour excès de vitesse envers cet homme, sûrement par vengeance à cause de ce différend ou pour faire pression. Devant le tribunal, le gendarme angevin a reconnu une erreur. Visé par une sanction disciplinaire, il risque la radiation. En attendant, il a été interdit de toute fonction publique et de port d’arme pendant cinq ans.

>> A lire aussi : Un commandant de gendarmerie condamné pour violence sur des manifestants