• Des fumigènes ont été lancés à la fin du match Nantes-Guingamp (4-1) dimanche soir
  • Le club nantais risque encore très gros
  • Le coach et les joueurs nantais condamnent ces agissements

Ils sont incorrigibles. Tout était réuni pour que la fête soit belle après le joli succès (4-1) des Canaris (7es de L1) contre Guingamp, dimanche, à la Beaujoire, mais certains supporters en ont décidé autrement. A plusieurs reprises, et notamment sur le quatrième but nantais de Sala, des aficionados ont lancé des fumigènes sur la pelouse [certains provenaient de l’extérieur du stade]. Le match a été interrompu quelques secondes. De nouveaux « incidents » qui pourraient coûter très cher au FC Nantes à l’avenir. Pour rappel, la tribune Loire a été fermée deux matchs (Lorient puis Guingamp) déjà en raison de jets de fumigènes…

>> A lire aussi : FC Nantes-Bordeaux: La tribune Loire fermée au moins trois matchs?

Jeudi prochain, le club doit d’ailleurs passer devant la Commission de discipline pour des soucis survenus contre Bordeaux mi-avril. L’entraîneur nantais Sergio Conceição regrette ce qu’il s’est passé dimanche soir et il l’a dit sans qu’on lui pose la question : « C’est dommage ces tensions entre certains supporters et la direction. Je suis au milieu d’une situation pas agréable. Tout le monde doit faire des efforts pour que le club soit ensemble. » Et quand on lui demande s’il se sent prêt à dialoguer avec ces fans mécontents, il répond : « Si je dois aider, j’aiderai. J’aimerai que tout le monde soit ensemble et dans la même direction. »

>> A lire aussi : FC Nantes: Kita se dit «prêt à écouter» et «faire un tête à tête» avec la Brigade Loire

Dans le même temps, certains joueurs n’ont pas hésité à condamner ces agissements. « C’est dommage car la fête était parfaite jusqu’à ces incidents, souffle le capitaine Guillaume Gillet. J’espère qu’il n’y aura pas de sanctions nouvelles contre la tribune Loire ou le stade en entier. C’est vraiment se tirer une balle dans le pied. Quand on voit ce que le groupe fait sur le terrain, il faut mettre son ego de côté. Si on commence la saison avec un huis clos total, c’est vraiment dommage pour tout le monde. Il faut se mettre autour d’une table avec peut-être le coach, peut-être quelques joueurs expérimentés du groupe et discuter pour repartir tous ensemble. »

Rongier aussi très attristé par ces incidents

Même son de cloche du côté de Valentin Rongier : « On aurait pu faire une belle fête avec eux ce soir. Mais, ça pénalise tout le monde, c’est fort regrettable de faire ça. Je ne cautionne pas tout ce qu’ils font [ces supporters]. Il faut qu’ils fassent des efforts s’ils veulent que tout se passe bien. Ils cherchent un moyen de montrer leur mécontentement, je ne sais pas si c’est le meilleur moyen… Je suis prêt à aller vers eux. Je n'ai jamais été abonné à la Brigade Loire, mais je sais ce que c'est qu'être en tribune Loire. J'y étais quand j'étais jeune. Ils sont passionnés, et sans eux, le club n'existerait pas. Je ne sais pas ce qu’ils ont en tête en faisant ça… S’ils se disent que ça va arranger les choses, c’est certain que non ! Cette saison, ils nous ont toujours soutenus, mais on n’a pas eu la même communion avec eux que les années passées.»

>> A lire aussi : FC Nantes: Galettes saucisses, Riou, la montre de Kita, la tribune Loire... Deaux raconte son FCN