Nantes: «Aidez Lucie, atteinte d'une leucémie rare», le retour du hoax dont est victime le CHU

HOAX Un message mensonger, diffusé depuis de nombreuses années, refait surface sur la toile depuis quelques jours...

Julie Urbach

— 

Le CHU de Nantes

Le CHU de Nantes — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

  • Depuis plusieurs années, et de nouveau ce week-end, de nombreux internautes ont relayé un appel au don du sang signé du CHU de Nantes
  • Ce message est en fait mensonger, et «perturbe les services» de l'hôpital, explique la direction

De nombreux internautes y ont encore cru. Et même l’animateur télé Benjamin Castaldi, dont le message a été retweeté près de 9.000 fois depuis ce week-end.

Un appel au don du sang signé du CHU de Nantes circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Il demande aux internautes du groupe rare A- de se mobiliser pour que Lucie, âgée d’un an, « atteinte d’une leucémie rare et hospitalisée à Angers », puisse bénéficier d’une greffe.

Problème : la fillette n’existe pas et ce message mensonger, qui n’émane pas de l’hôpital nantais, est en fait relayé depuis de nombreuses années. Un hoax qui fait une nouvelle fois surface, et dont le CHU de Nantes se serait bien passé…

Services perturbés

« Ça fait trois semaines que c’est bien reparti, se désole-t-on à la communication du CHU de Nantes. On reçoit beaucoup d’appels téléphoniques au standard ainsi que des messages sur les réseaux sociaux, ce qui perturbe les services. Il faut répondre à chacun, remettre en avant notre communiqué, ce qui prend un certain temps… »

Le message partirait d’une chaîne de solidarité qui a vraiment existé, à destination d’une fillette décédée depuis. Il ne doit donc pas être relayé vers d’autres correspondants, insiste le CHU, qui souligne qu'« aucun Dr Rigaudeau ou Riaudeau n’exerce au CHU de Nantes. »

« De toute façon, ni les particuliers, ni un hôpital ne sont autorisés à formuler un tel appel, indique-t-on. Il n’y a que l’établissement français du sang qui peut le faire. » « Cependant, les dons de sang et de moelle sont toujours bienvenus car la survie et la guérison de très nombreuses personnes en dépend », souligne l’hôpital dans son communiqué.