Nantes: La permanence du Front national attaquée au cocktail Molotov

FAITS DIVERS Le local, situé à Orvault, a été vandalisé dans la nuit de lundi à mardi...

Julie Urbach

— 

Samuel Potier ne sera pas candidat FN.

Samuel Potier ne sera pas candidat FN. — Sebastien Bozon

  • La vitre de la nouvelle permanence du FN a été prise pour cible
  • Le parti a annoncé sa volonté de porter plainte

Les dégradations ont été découvertes ce matin. Dans la nuit de lundi à mardi, la vitrine de la permanence du Front national nantaise, située à Orvault, a été dégradée, attaquée au cocktail Molotov, rapporte le parti.

« Il y en a au moins deux, détaille Alain Avello, le secrétaire départemental du Front national. Un bout de volet a été brûlé, la vitre est abîmée. Heureusement, il n’y a pas de dégâts à l’intérieur. Mais c’est très grave : nous allons porter plainte. »

La police, qui s’est rendue sur place, confirme à 20 Minutes que de légères dégradations de peinture ont été constatées, ainsi que « le jet d’une canette de bière contenant produit inflammable sur la fenêtre ».

Déjà plusieurs dégradations

Le local a été inauguré il y a deux mois à peine. Il aurait déjà fait l’objet de dégradations : de la peinture avait été projetée sur la facade. Et il y a 15 jours, c’est la permanence de Varades, en Loire-Atlantique, qui avait été prise pour cible. « Je condamne fermement tous ces faits, c’est une attaque contre la démocratie et c’est insupportable », continue Alain Avello, qui pointe du doigt « des militants de l’ultra-gauche, qui ont récemment été vus sur les lieux ».

Qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle avec 21,3 % des voix, la candidate du Front national a réalisé, à Nantes, le score de 7,12 %.

>> A lire aussi : A Varades, la permanence du Front National vandalisée