Le numéro 18 des pompiers
Le numéro 18 des pompiers - ALLILI MOURAD/SIPA

Il était de permanence à Rezé, près de Nantes. Dans la nuit de jeudi à vendredi, la semaine dernière, un pompier volontaire a été victime d’une violente agression au sein de sa caserne. Selon Presse-Océan et Ouest France, qui rapportent les faits, trois personnes s’y étaient introduites, vers 1h du matin, avant de s’en prendre au jeune homme qui regardait la télévision, en attendant sa prochaine intervention.

Les coups sont partis après que le pompier a demandé aux trois intrus de partir. Le jeune homme, chef d’entreprise de profession, aurait été insulté puis frappé au visage et sur tout le corps, puis projeté contre une voiture. Il aurait perdu connaissance quelques instants. A son réveil, le trio avait disparu. Il s’en est sorti avec de nombreux hématomes et un traumatisme crânien.

Un acte qui ne viserait pas les pompiers

Interrogé par Ouest-France, la victime ne pense pas que cette agression soit dirigée contre les pompiers. Le chef adjoint du groupement des sapeurs-pompiers de Nantes partage cette idée : il pense davantage à une tentative de vol et considère cet événement assez « isolé », mais pas « anodin ».

Mots-clés :