Les rayons d'un supermarché bio (illustration).
Les rayons d'un supermarché bio (illustration). - A. Gelebart / 20 Minutes

Le projet de premier supermarché coopératif et participatif de la métropole nantaise est sur de bons rails. Dix mois après son lancement, l’association Scopéli annonce en effet avoir déjà obtenu l’adhésion de 1.200 familles (2.400 coopérateurs potentiels), soit le seuil critique visé pour que le projet puisse voir le jour.

« C’est une réelle satisfaction d’avoir atteint l’objectif. On continue toutefois d’accueillir les adhésions car on ne veut pas casser la dynamique et on sait que certaines personnes nous quitteront », commente Frédéric Ratouit, l’un des membres fondateurs.

Des locaux trouvés quartier Atout-sud

Autre bonne nouvelle : le lieu est presque trouvé. Il s’agit des locaux d’une ancienne salle de fitness, quartier Atout-sud à Rezé. « Les discussions sont en bonne voie avec Nantes métropole, propriétaire du terrain. Il y a 1.000m2 de surface, c’est un peu plus petit que ce qu’on recherchait, mais il y a une possibilité d’extension. Et puis le site est idéalement placé entre le centre-ville nantais et le futur MIN. »

Le supermarché table sur une ouverture en fin d’année. Dans ses rayons, on trouvera des produits alimentaires, cosmétiques ou d’entretien, bio et local en grande majorité, vendus « de 15 % à 40 % moins cher qu’une enseigne spécialisée ».

Travail bénévole 3 heures par mois

Des tarifs exceptionnellement bas rendus possibles par un nombre restreint de salariés et le travail bénévole de chaque coopérateur à raison de 3 heures chaque mois. Les adhérents, qui seront aussi les seuls à pouvoir acheter au magasin, devront par ailleurs débourser 50 euros pour entrer au capital.

Mais cela risque de ne pas suffire à réaliser les investissements préalables à l’ouverture (travaux d’aménagement, loyers, informatique…). Voilà pourquoi Scopéli lance jusqu’au 5 mars une campagne de financement participatif sur la plateforme Zeste. coop. Objectif : réunir 30.000 euros.

 

D’autres projets similaires en France

En parallèle de Scopéli, La Louve devrait être le premier supermarché coopératif et participatif de France à ouvrir ses portes ces prochaines semaines à Paris. Des projets similaires mûrissent également à Bordeaux (Supercoop), Toulouse (La Chouette), ou Lille (Superquinquin).

Mots-clés :