Nantes: On vous conseille cinq BD nantaises à lire durant les vacances de la Toussaint

BD C’est les vacances ! L’occasion de découvrir des dessinateurs et auteurs du coin…

Basile Caillaud

— 

Cinq bandes dessinées nantaises à lire pendant les vacances.

Cinq bandes dessinées nantaises à lire pendant les vacances. — Basile Caillaud

Les vacances de la Toussaint débutent et vous avez peur de vous ennuyer ? 20 Minutes vous propose une sélection de cinq bandes dessinées, dont les auteurs ou les dessinateurs sont Nantais.

Pour rire avec l’économie

Justeprix, la liquidation de l'or bleu. Édition Ptit Louis. 12 euros.

Une aventure, remplie d’intrigues, autour d’un sujet par forcément sympathique à première vue : l’économie. C’est le pari de Justeprix, la liquidation de l’or bleu. La BD, dernière arrivée dans le paysage nantais, est l’œuvre de trois Ligériens : Philbé, dessinateur, San Martin, écrivain et Emmanuel Béranger, coloriste.

Johanne, l’héroïne, découvre un monde où l’eau est devenue rare et où les prix dépassent les salaires. Elle y rencontre des personnages aux noms évocateurs : Premierprix, Misaprix, Haussedesalaire… Une BD « pour les lecteurs de 8 à 88 ans », affirment San Martin et Philbé, référence à Astérix. Un deuxième tome est déjà en préparation pour 2018.

Justeprix, la liquidation de l’or bleu. Édition Ptit Louis. 12 euros.

Pour les fans de séries TV médicales

Hôpital public. Collectif. Éditions Vide Cocagne. 15 euros.

Le quotidien du CHU de Nantes résumé en une BD. C’est l’idée d’Hôpital Public, « une bande dessinée de reportage », comme l’explique Georges Mérel, de la librairie Aladin à Nantes.

Le livre, qui vient de sortir, recueille sept histoires. Celle de Jeannie, l’agent de nettoyage, d’Emmanuel, l’infirmier aux urgences, de Jean-Luc, l’ancien médecin anesthésiste, de Sophie, l’infirmière en réanimation chirurgicale ou bien de Brigitte la conseillère conjugale. Des rencontres, mises en page par sept dessinateurs différents.

Hôpital public. Collectif. Éditions Vide Cocagne. 15 euros.

>> A lire aussi : A Nantes, une maison dédiée aux auteurs et fans de BD

Pour les amateurs de gangsters

Tyler Cross, Dargaud, 16 euros.

« Une véritable histoire de gangsters des années 1950 », avance Georges Mérel, de la librairie Aladin. Tyler Cross est un roman noir. Aux manettes, Fabien Nury (scénariste) et le néo-Nantais Brüno (dessinateur).

Le lecteur suit les aventures de Tyler, un homme venant de braquer 17 kilos d’héroïne à la mafia. Vingt dollars en poche, un fusil à pompe et un Colt à la ceinture, il se trouve au fin fond du Texas, à Black Rock. Un petit village isolé, placé sous la coupe d’un magnat du pétrole et de ses fils…

Tyler Cross, Dargaud, 16 euros.

Pour partir à la découverte du Nouveau Monde

Tocqueville, vers un nouveau monde. Casterman. 18 euros.

Librement inspiré de Quinze jours dans le désert d’Alexis de Tocqueville, le scénariste et dessinateur nantais Kévin Bazot a publié en mai dernier sa première BD, Tocqueville, vers un nouveau monde. L’auteur ligérien y raconte le voyage au cœur des grands lacs américains de deux Français au XIXe siècle. De la disparition des Indiens à l’urbanisation forcenée, ils témoignent de la fin du Nouveau Monde et de la naissance d’un nouveau : les États-Unis d’Amérique.

Tocqueville, vers un nouveau monde. Casterman. 18 euros.

Pour se plonger dans la vie nord-coréenne

L'anniversaire de Kim Jong-il. Delcourt. 17,95 euros.

Jun Song est un enfant nord-coréen, né le 16 février. Soit le même jour que Kim Jong-il, « grand leader » de la Corée du Nord. Dans son pays, habituellement, on ne fête jamais les anniversaires des « bas gens ». En revanche, celui du dictateur… « Comme je suis né le même jour que notre cher dirigeant, j’ai l’impression que c’est moi qu’on célèbre », raconte Jun Song au début de la BD.

Aurélien Ducoudray, le scénariste, et la Nantaise Mélanie Allag, dessinatrice, nous proposent de suivre l’apprentissage de la vie de Jun Song. Et au-delà, de découvrir une partie du quotidien des enfants nord-coréens.

L’anniversaire de Kim Jong-il. Delcourt. 17,95 euros.

Mots-clés :