VIDEO. «Harmony of the seas»: Fierté et effervescence à bord du plus gros paquebot du monde

SAINT-NAZAIRE A trois jours du grand départ, le géant des mers a été livré ce jeudi à l'armateur RCCL...

Julie Urbach

— 

Cérémonie de livraison du navire ce jeudiSEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1605121644

Cérémonie de livraison du navire ce jeudiSEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1605121644 — SIPA

Une cérémonie grandiose, digne du plus gros paquebot du monde. Ce jeudi, le géant des mers Harmony of the Seas  a été officiellement livré à l’armateur américain RCCL. Après trois ans et 10 millions d’heures de travail, ce mastodonte de 362 mètres de long pour 66 de large a été célébré comme il se doit dans l’aquathéatre, cet amphi en plein air au centre duquel se produiront les meilleurs plongeurs ou autres funambules.

Après le show de l’un d’entre eux devant un public en délire, majoritairement composé des 2.100 membres d’équipage (77 nationalités), les officiels, dont Laurent Castaing le directeur général de STX France, ont tous exprimé leur « fierté » d’être à l’origine de ce record qui fait aussi figure de prouesse industrielle.

« Hâte d’accueillir les passagers »

« Pour nous, c’est un jour exceptionnel et c’est aussi un navire exceptionnel (…). Ce n’est pas seulement le plus grand, c’est aussi le plus respectueux de l’environnement », a-t-il déclaré, rappelant que ce navire a été conçu pour émettre 20 % d’émissions de CO2 en moins, par passager et par jour, en réutilisant de l’énergie.

Dans l’assemblée, en costume et cravate dorée, Gianluca Corneli, le directeur de l’hôtellerie, semble jubiler. « Je suis tellement fier d’être ici et j’ai si hâte d’accueillir nos premiers passagers, sourit ce canadien qui a sous sa charge la quasi-totalité du personnel à bord. J’ai envie de voir les enfants descendre le gigantesque tobbogan (10 étages, le plus grand en mer), la trentaine de bars s’animer grâce aux orchestres qui vont jouer de la musique, le théâtre et ses spectacles incroyables… »

On s’active aux quatre coins du navire

Avant que toutes ces curiosités (mais aussi une tyrolienne, un mini-golf ou un bar bionic…) ne prennent complètement vie, il reste du travail pour des centaines d’ouvriers toujours à pied d’oeuvre aux quatre coins du navire. Des milliers de chaises longues sont à installer, la moquette est encore entièrement bâchée, et certains équipements semblent loin d’être terminés. Si les 12.500 espèces végétales de Central Park, ce véritable jardin reconstitué au coeur du navire sont en place, on s’active dans les bars et restaurants encore vides qui l’encadrent.

« Tout sera fini à temps », répond-on à chaque fois que l’on s’inquiète des délais. Dans la patinoire, des artistes en costume pailletés rodent leur représentation proposée tous les soirs aux 6.300 passagers, qui embarqueront pour des croisières dès le 22 mai, d’abord vers l’Espagne puis dans les Caraïbes.

Le grand départ dimanche

En attendant, l’Harmony of the Seas doit prendre pour la première fois la mer dimanche en début d’après-midi pour un voyage inaugural (150 passagers) direction Southampton. Alors que 40.000 personnes sont attendues pour suivre ce grand départ, les curieux affluent déjà devant la porte 41 des chantiers STX. « Ça fait quelque chose de savoir que le plus gros paquebot a été construit ici, à Saint-Nazaire, confie Michel. Ça fait aussi quelque chose de se dire qu’à partir de dimanche, on ne le verra plus… »

Les curieux admirent l'Harmony avant son départ de Saint-Nazaire
Les curieux admirent l'Harmony avant son départ de Saint-Nazaire - J. Urbach/ 20 Minutes

 

Mots-clés :