Il n’a pas failli à son rôle de capitaine. Après le désastre collectif de ce dimanche,le gardien de but nantais Rémy Riou s’est présenté devant les médias. La mine grave. Le regard sombre. « On a la tête dans le seau. On a été mangé physiquement par l’adversaire. Ça arrive de passer à côté. Là, aujourd’hui, ce fut dans tous les domaines. »

>> A lire aussi : FC Nantes: «Je suis disponible en juin, je n'ai rien réservé», affirme, avec le sourire, Rémy Riou

Lui aussi est passé à côté d’une de ses sorties aériennes. A la 58e minute, sur une première tête d’Eder, le capitaine nantais a souhaité dégager du poing un ballon aérien, mais le défenseur lillois Sunzu l’a devancé de la tête et a prolongé le ballon dans le but vide.

La boulette et les sifflets

Après sa boulette, Riou (comme toute l’équipe en fin de match) a été sifflé par une partie du public nantais.

>> A lire aussi : FC Nantes-LOSC: «On a été beaucoup trop gentils...», peste Guillaume Gillet

« On est tous déçus, a-t-il expliqué lorsqu’on lui a parlé de ses sifflets. On ne fait pas exprès de perdre. Je suis très affecté aussi par cette défaite, peut-être même plus que les supporters. »

Mots-clés :