La cérémonie pour l'anneau de Jeanne d'Arc au Puy du Fou.
La cérémonie pour l'anneau de Jeanne d'Arc au Puy du Fou. - JS Evrard/AFP
Lancer le diaporama

Près de 5.000 personnes étaient réunies ce dimanche après-midi sur le site du Puy du Fou, en Vendée, pour assister au « retour » de l’anneau de Jeanne d’Arc. Le parc à thème historique et médiéval, qui a acquis aux enchères fin février à Londres un anneau en laiton qui aurait appartenu à Jeanne d’Arc, a organisé une grande cérémonie, avec musiciens, cavaliers et gardes costumés, pour célébrer l’arrivée de l’anneau qui sera désormais exposé aux visiteurs.

Ce petit objet en argent doré, qui fut offert à Jeanne d’Arc par ses parents, aurait été symboliquement confisqué par l’évêque Cauchon en 1431 et n’aurait plus jamais quitté l’Angleterre depuis, explique Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou. Le parc vendéen avait mobilisé, avec l’aide de donateurs, la somme de 376.833 euros pour pouvoir le faire revenir en France.

Oui mais voilà, quelques historiens ont exprimé des doutes quant à l’authenticité de l’anneau et de son passé. Le président du Puy du Fou assure, de son côté, que les dernières expertises et investigations historiques ont pu confirmer que l’anneau était bien celui ayant appartenu à la Pucelle d’Orléans.

Le gouvernement anglais voudrait récupérer l’anneau !

Dernier rebondissement ce dimanche : selon Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou, le gouvernement anglais aurait adressé une demande pour obtenir le retour de l’anneau à Londres au motif qu’il ferait partie des « objets à haute valeur symbolique nationale ». Ce à quoi le fondateur du parti MPF répond, en anglais dans le texte, selon Ouest-France : « Messieurs les Anglais, si vous voulez voir l’anneau, welcome to the Puy du Fou. Pour le reste, it’s too late. »

 

Mots-clés :