Les personnels en grève ont redécoré l'entrée des urgences
Les personnels en grève ont redécoré l'entrée des urgences - J. Urbach/ 20 Minutes

La colère ne redescend pas. Pour leur quatrième jour de grève, les personnels paramédicaux des urgences du CHU de Nantes se sont levés tôt. Jusqu’en milieu de matinée, ils ont bloqué les camions d’approvisionnement de l’hôpital, à l’appel de l’intersyndicale. « Le matériel, les médicaments, le linge, rien n’est rentré », assure Mickael Bocquier, responsable CFDT, qui précise que « les camions qui contenaient des choses vitales pour les patients ont bien sûr pu passer. »

Assurer la sécurité des patients et des personnes

Depuis lundi, une bonne partie des 200 aide-soignants, infirmiers, ou agents hospitaliers que comptent les urgences se mobilisent. Près de 90 % d’entre eux seraient en grève ce jeudi, sans qu’il y ait de vraies incidences pour les patients. Par ces actions, ils réclament davantage de postes « afin d’assurer la sécurité des patients mais aussi celle des personnels. »

« Les conditions de travail sont devenues très dures, assure Benjamin Turbé, infirmier. Il y a de plus en plus de violences, de crachats… Les patients en ont marre d’attendre 8 heures sur un brancard car nous sommes trop peu pour les prendre en charge. Ça crée de l’agressivité. » Plusieurs rencontres avec la direction ont déjà eu lieu « sans avancées », indiquent les syndicats. Leurs responsables assurent que la grève pourrait encore durer plusieurs jours.

Des mesures déjà proposées, selon la direction

La direction du CHU, qui « regrette les blocages de ce matin », précise qu’une rencontre de négociations doit se tenir lundi. En attendant, elle rappelle que des mesures, comme le « renforcement systématique des équipes pendant la période hivernale » et « l’attribution de la prime salariale complémentaire à son taux maximal » ont déjà été proposées aux personnels paramédicaux. « Un plan d’action de prévention des risques et du risque violence a été travaillé avec les équipes », précise aussi la direction.

Mots-clés :