Illustration de voiture de police.
Illustration de voiture de police. - Franck Lodi / Sipa

Il doit être jugé ce mercredi après-midi en comparution immédiate. Un homme a été interpellé, dans la nuit de lundi à mardi, après l’agression violente de deux femmes en moins de 24 heures à Nantes, rapporte la police. Dans les deux cas, l’agresseur présumé arrivait à vélo avant de s’en prendre à la jeune femme.

Quelques minutes avant son interpellation, vers 23h45, l’homme (ivre au moment des faits) avait brutalement saisi le cou d’une infirmière. Celle-ci, au téléphone, venait de regagner son véhicule après son service au CHU de Nantes, quai Moncousu. La victime de 35 ans a réussi à griffer son agresseur et à prévenir les passants en appuyant sur le klaxon de sa voiture, avant de finalement s’en extirper. « Elle avait commencé à perdre connaissance », rapporte la police, qui indique que la victime n’est pas blessée mais très choquée.

Fractures pour une autre jeune femme

En garde à vue, les enquêteurs ont fait le rapprochement avec une autre affaire. Vingt-quatre heures à peine auparavant, cours Saint-André vers 1h 30 du matin, une jeune femme de 21 ans aurait croisé la route d’un homme correspondant au même signalement. Elle a été victime de violences, souffrant de fractures à la pommette et à la mâchoire. Son sac à main a été dérobé.

Mots-clés :