Nantes et Bastia avaient fait 0-0 à l'aller.
Nantes et Bastia avaient fait 0-0 à l'aller. - JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Mercredi soir, la Ligue de football professionnel a indiqué que le match Bastia - Nantes, prévu samedi prochain, était reporté au mercredi 9 mars. La LFP a justifié sa décision, prise « en accord avec le ministère de l’Intérieur et le préfet de Haute-Corse », par le « contexte actuel en Corse ».

>> A lire aussi : Ligue 1 : Bastia-Nantes reporté au 9 mars « vu le contexte actuel »

Pour rappel, en marge de Reims – Bastia le week-end dernier, des fans bastiais avaient été interpellés. En début de semaine, des rassemblements de soutien à ses supporters corses avaient dégénéré en affrontements avec les forces de l’ordre.
Dans un premier temps, la LFP avait fait savoir que la rencontre, programmée initialement à 20 h samedi, était avancée à 14 h en raison des incidents survenus ces derniers jours en Corse. Mais le SC Bastia avait refusé catégoriquement cette possibilité.

>> A lire aussi : Corse : Pourquoi la violence se déchaîne-t-elle sur cette île ?

Le FCN, invaincu depuis douze matchs en L1, n’a guère apprécié ce report de match. « Ce n’est pas une bonne nouvelle pour nous, estime l’entraîneur Der Zakarian. On aurait préféré jouer ce week-end, être dans la continuité de la compétition. Cela nous pénalise aussi car on va jouer cinq matchs d’affilée [dont trois de rang à l’extérieur] en quinze jours [Monaco, Sochaux en Coupe, Rennes, Bastia et Angers]. » Thomasson, qui devait être suspendu en Corse samedi, le sera finalement à la Beaujoire contre Monaco.

>> A lire aussi : Ligue 1 : Pourquoi la Corse s’indigne avant Bastia-Nantes

Der Zakarian a un souhait

« On subit les événements, poursuit, mécontent, l’entraîneur. Les pénalisés, c’est nous ! Mais, c’est plus un problème politique que footballistique. » En attendant, Der Zakarian a lancé un message à la LFP : il souhaiterait que le FCN-Angers ait lieu le dimanche 13 mars pour avoir un jour de récupération supplémentaire…

Mots-clés :