Marée de drapeaux bretons le 19 avril 2014 à Nantes, pour la réintégration de la Loire-Atlantique en Bretagne
Marée de drapeaux bretons le 19 avril 2014 à Nantes, pour la réintégration de la Loire-Atlantique en Bretagne - Jean-Sébastien Evrard AFP

Ceux qui croyaient que la réforme territoriale et le maintien des frontières des régions Pays de la Loire et Bretagne avait enterré les espoirs des partisans d’une réunification de la Bretagne historique se sont trompés. Les militants d’un rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne sont encore bien vivants et ont toujours de la suite dans les idées.

La preuve avec la récente annonce de François Hollande d’organiser un référendum local sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. L’Union démocratique bretonne (UDB) prend « acte » de cette annonce défendue par le président du conseil départemental de Loire-Atlantique et ajoute que « ces choix politiques lèvent tout obstacle juridique ou financier à l’organisation d’une consultation des citoyens de la Loire-Atlantique sur la question de la réunification administrative de la Bretagne ».

Deux référendums le même jour ?

« Cette question reste présente dans le débat public et dans les mobilisations populaires depuis un demi-siècle. Elle est tout aussi légitime que la question de Notre-Dame des Landes à faire l’objet d’un référendum à l’échelle de la Loire-Atlantique », défend le parti autonomiste breton.

>> Lire aussi : Le référendum local sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes serait illégal

L’UDB « attend donc de François Hollande, de Manuel Valls et de Philippe Grosvalet qu’ils engagent les démarches nécessaires pour que les citoyens de la Loire-Atlantique puissent le même jour se prononcer sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et la réunification administrative de la Bretagne ».

Mots-clés :