Image de synthèse du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
Image de synthèse du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. - ©JFA

L’annonce d’un référendum local sur la question du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes soulève depuis jeudi soir plusieurs interrogations. A commencer par celle du périmètre géographique de la consultation.

Les services de Manuel Valls ont indiqué qu’ils préconisaient un référendum limité au seul département de la Loire-Atlantique. Philippe Grosvalet, président PS du conseil départemental de Loire-Atlantique, et Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, ont fait savoir qu’ils étaient du même avis.

« Il ne concerne pas que la Loire-Atlantique »

Mais des départements voisins ne l’entendent pas du tout de cette oreille. A commencer par le Maine-et-Loire. « Notre-Dame-des-Landes sera le grand aéroport international de l’Ouest de la France. Il ne concerne pas que la Loire-Atlantique. Le périmètre de ce référendum, s’il doit avoir lieu, ne peut donc pas être limité à la Loire-Atlantique. Ce serait incompréhensible, ça n’aurait aucun sens », s’insurge Christian Gillet (UDI), président du conseil départemental, interrogé par 20 Minutes.

L’élu rappelle que « le Maine-et-Loire adhère au syndicat mixte du nouvel aéroport et le finance depuis des années ». Et prévient : « J’écrirai au Premier ministre. Je ne compte pas subir les événements. »

Le Morbihan prêt à « déclencher » un référendum s’il était exclu

Quelques heures plus tôt, François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan, avait exprimé le même sentiment. « À l’évidence, le projet concerne la Bretagne et les Pays de La Loire. Et en Bretagne, au moins l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan fortement, une partie des Côtes-d’Armor aussi », a déclaré le président morbihanais (Les Républicains) à Ouest-France.

A tel point que si le périmètre de ce référendum « restait limité à la Loire-Atlantique », François Goulard se dit prêt à « en déclencher un dans le Morbihan » en interrogeant ses habitants sur les infrastructures routières dont le département a compétence.

Mots-clés :