Emmanuelle Cosse devant le tribunal de Nantes en soutien aux familles menacées d'expulsion à Notre Dame des Landes SALOM-GOMIS_SALOM.028/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1601131917
Emmanuelle Cosse devant le tribunal de Nantes en soutien aux familles menacées d'expulsion à Notre Dame des Landes SALOM-GOMIS_SALOM.028/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1601131917 - SIPA

Elle ne pouvait pas entrer au gouvernement sans un accord préalable autour de Notre-Dame-des-Landes. Selon Joël Labbé, sénateur EELV, Emmanuelle Cosse a mis sur la table le projet d’aéroport, auquel elle est farouchement opposée, avant d’accepter le poste de ministre du logement.

Interrogé au micro de LCP, le parlementaire estime que « l’on va vers l’organisation d’un référendum local », dont le périmètre « resterait à définir ». La proposition avait déjà été avancée par Jean-Vincent Placé en novembre dernier. Ce dernier vient lui aussi d’entrer au gouvernement.

Jean-Marc Ayrault, partisan du projet

Sur ce dossier, François Hollande devra trouver sa ligne de conduite entre les défenseurs et opposants au projet que compte son gouvernement. Jean-Marc Ayrault, qui vient de faire son retour, est un grand partisan au transfert.

« Je n’imagine pas qu’il puisse être sacrifié par François Hollande sur l’autel d’un accord politicien avec les Verts », a déjà réagi Bruno Retailleau, le président (Les Républicains) de la région Pays de la Loire.

Mots-clés :