La ZAD de Notre Dame des Landes (illustration)
La ZAD de Notre Dame des Landes (illustration) - S.Salom Gomis/SIPA

« Cette page est introuvable, merci de revenir un peu plus tard ». Voilà le message qui s’affiche sur le site Internet du Conseil régional des Pays de la Loire ce lundi depuis le tout début de matinée. Une opération de piratage qui a été revendiquée par un groupe de hackers appelés Anonymous GPII.

Celui-ci tient à dénoncer « comment les citoyens ont été délibérément trompés et manipulés par Bruno Retailleau », qui a lancé il y a quelques jours une pétition en ligne pour l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

« Une pétition falsifiable et falsifiée »

Les pirates assurent avoir pu consulter le listing des premiers signataires. « Certains mails sont comptabilisés plusieurs dizaines de fois, et les mêmes adresses IP ont pu inscrire des dizaines d’adresses mails à la suite, sans aucune vérification », explique le groupe, qui dénonce « une pétition délibérément falsifiable et falsifiée ».

Des accusations balayées par le président de région. Par communiqué, Bruno Retailleau a répondu que la pétition avait déjà atteint 15.000 signatures, toutes vérifiées, et que la procédure sera « contrôlée par huissier afin d’en garantir la fiabilité et la sincérité ».

Le Conseil régional devrait déposer plainte très prochainement.

Mots-clés :