Nantes: Le vélo peine encore à convaincre

TRANSPORTS La part des déplacements à bicyclette est en-deçà des objectifs fixés par Nantes métropole...

Frédéric Brenon

— 

Seuls 3% des trajets dans la métropole se font à vélo

Seuls 3% des trajets dans la métropole se font à vélo — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Les impressions peuvent être trompeuses. Selon la dernière grande enquête des déplacements en Loire-Atlantique, seuls 3 % des trajets dans l’agglomération nantaise s’effectuent à bicyclette, quand la voiture pèse 55 %, les transports en commun 15 % et la marche à pied 26 %.

Un constat forcément décevant pour les promoteurs de la petite reine. Car si le nombre de cyclistes a bel et bien progressé depuis 2008 (la part modale du vélo était à 2 %), l’objectif de 4 % en 2015, fixé par Nantes métropole, n’est pas atteint. Celui de 12 % d’ici à 2030 semble, lui, presque inaccessible.

C'est en périphérie que le bât blesse

« En centre-ville et sur l’île de Nantes, la part des déplacements à vélo est de 6 %, assure Jacques Garreau, vice-président de Nantes métropole. Mais dès qu’on s’éloigne du centre, dès qu’on est dans le péri-urbain, ça ne décolle pas. »

Pourtant, la métropole n’a pas ménagé ses efforts ces dernières années, investissant des millions d’euros en aménagements (axes cyclables, zones 30, tourne-à-droite, contre-sens, stationnements…), en matériel (Bicloo, aide à l’achat de vélo électrique...) et en communication (affichage, compteurs, Vélo parade...).

«Il faut absolument baisser la vitesse»

« L’attrait de la voiture, outil très confortable, reste très fort, regrette Jacques Garreau. Il ne faut rien lâcher, continuer à convaincre. Les effets se mesureront sur le temps long. »

« Dans les bourgs et zones rurales, la voiture est moins contrainte. Il faut absolument baisser la vitesse, sinon on n’avancera pas. Les distances longues à vélo sont aussi pénalisées par des ruptures importantes, comme le franchissement du périphérique. Les politiques doivent se poser les bonnes questions », déplore Jean-Paul Berthelot, président de l’association Place au vélo.

>> Lire aussi: Pourquoi il n'y a pas assez d'appuis-vélos en centre-ville

Bientôt un second «plan vélo»

Fin février, un second « plan vélo métropolitain » sera présenté. Il devrait comporter « plus de stationnements, plus de sécurité et plus de services », en particulier en faveur de la périphérie nantaise, laisse entendre Jacques Garreau. Un nouveau service de location de bicyclettes de longue durée devrait être mis en place.

Mots-clés :