L'attaquant nantais Yacine Bammou (en jaune) à la lutte avec le milieu de terrain toulousain Somalia lors du match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 6 février 2016.
L'attaquant nantais Yacine Bammou (en jaune) à la lutte avec le milieu de terrain toulousain Somalia lors du match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 6 février 2016. - P. Pavani / AFP

Après 25 journées de Ligue 1, le FC Nantes compte trois petits points de retard sur le podium de Ligue 1. Samedi à Toulouse, au terme d’une rencontre très ennuyeuse (0-0), l’équipe de Michel Der Zakarian a enregistré un treizième match d’affilée sans défaite, le onzième en championnat.

L’entraîneur et ses hommes semblent avoir toutes les raisons de se réjouir. Pourtant, ils restent sur leur faim. « Bien sûr qu’on aurait préféré avoir deux points de plus, mais on va se contenter de ce point », lâche ainsi Der Zakarian, beaucoup plus satisfait de la deuxième période de ses hommes que de la première, trop timorée.

>> Lire aussi : Toulouse sort un match (très) nul contre Nantes et se rapproche encore de la Ligue 2

Adryan (66e et 67e), puis Emiliano Sala (73e) ont eu les occasions pour enfoncer l’avant-dernier de L1. Mais ils se sont heurtés à un excellent Alban Lafont dans les buts toulousains. « Nous étions venus pour gagner et nous avons eu les occasions de le faire, mais nous avons manqué d’efficacité, assène Wilfried Moimbé. Sans manquer de respect à Toulouse, c’est une contre-performance étant donné nos objectifs. »

Tous les Nantais ne sont pas aussi radicaux que l’arrière gauche, mais la plupart affiche des impressions mitigées, à l’image de Guillaume Gillet. « Franchement, au niveau des sentiments, c’est du 50-50, juge le toujours précieux milieu de terrain belge. Il nous a manqué un peu de fraîcheur. On n’a pas réussi à reproduire le match d’Ajaccio [3-1 mercredi], où le ballon circulait vraiment bien. »

Encore une semaine chargée

S’il déplore aussi les deux points échappés au Stadium, le gardien Rémy Riou souligne cependant « la solidité » du FCN. « On n’a pas concédé d’occasion », se félicite le capitaine nantais.

Méfiance toutefois. Bordeaux, mercredi en Coupe de France, puis Lorient, samedi en L1, seront sans doute moins inoffensifs que ce pauvre TFC.

Mots-clés :