Des séances ont déjà eu lieu à Paris.
Credit:WITT/SIPA/1601301752
Des séances ont déjà eu lieu à Paris. Credit:WITT/SIPA/1601301752 - SIPA

Alors que l’initiative rencontre un vif succès à Paris depuis la mi-janvier, les Nantais pourront eux aussi participer à des initiations gratuites aux gestes qui sauvent. A partir du 6 février, tous les week-ends pendant un mois, des sessions de deux heures sont organisées dans les centres de secours de l’agglomération, mais aussi dans tout le département.

Les inscriptions sont ouvertes depuis ce week-end sur le site des pompiers. Et sur les 270 places proposées dans les six centres de Vertou, Nantes-Gouzé, Nantes-Nord, Carquefou et Saint-Herblain et Rezé, plus de 200 étaient déjà réservées, lundi midi. Des sessions seront également organisées à la Joliverie, mais ceux qui veulent y participer ne doivent pas trop tarder à s’inscrire.

Deux heures

« Les attentats qui ont touché la France en 2015 (…) ont rappelé aux citoyens français combien il peut être important de savoir pratiquer les gestes de secours », expliquent les pompiers, qui ont organisé ces formations en conséquence. Concrètement, la première heure sera consacrée aux situations exceptionnelles, qui nécessitent de savoir poser un garrot, faire un point de compression, ou dégager des victimes. La deuxième heure sera dédiée à l’utilisation d’un défibrillateur en cas d’arrêt cardiaque.

« Ces initiations ne remplacent pas les formations qui vont plus loin, prévient cependant Christelle Fréchic, qui coordonne les sessions. Ces séances permettront aux gens de savoir quoi faire, ne pas paniquer, et donc multiplier les chances de sauver des gens. » Au total, 2.550 personnes bénéficieront de cet accompagnement. « C’est autant de personnes précieuses pour les secours », insiste Christelle Fréchic.

Mots-clés :