Le public nantais.
Le public nantais. - F. Elsner / 20 Minutes
Lancer le diaporama

Samedi soir (20 h), place au derby de l’Atlantique entre le FC Nantes et les Girondins de Bordeaux. Deux joueurs Nantais, qui ont aussi évolué sous le maillot bordelais, ont été interrogés, ce jeudi midi, sur la différence de ferveur entre les deux clubs. L’attaquant Emiliano Sala (25 ans), Girondin de 2010 à 2015, n’a pas voulu trop se mouiller et se faire d’ennemis. Il ne s’est pas vraiment risqué à une comparaison : « Je suis venu à Nantes en partie pour les supporters. Ici, ils sont toujours derrière l’équipe. Le public nantais ressemble vraiment au public argentin. »

Pas de comparaison possible entre Nantes et Bordeaux selon Moimbé

Le défenseur nantais Wilfried Moimbé (27 ans), Bordelais de 2004 à 2010 (1 match officiel), s’est montré moins langue de bois tout en prenant des pincettes : « Il n’y a pas de comparaison possible. C’est comme le chaud [Nantes] et le froid [Bordeaux], sans manquer de respect à Bordeaux. Je ne veux pas tailler ce public bordelais car il m’a beaucoup apporté, mais c’est vrai que c’est un peu pauvre par rapport à celui de Nantes. »

>> A lire aussi: ASSE-FC Nantes: Entre le public stéphanois et nantais, qui c'est les plus forts?

Nantes, plus ville de foot que Bordeaux donc ? « Oui, Nantes est une ville de foot, mais Bordeaux aussi car ce club a un passé… Mais, il y a vraiment une grande différence entre Nantes et Bordeaux. Bordeaux, c’est le sud-ouest et donc plus le rugby que le foot ! »

Le défenseur nantais Wilfried Moimbé face au Caennais Vincent Bessat. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Mots-clés :