Nantes, le 19 février 2015, le préfet de Loire-Atlantique Henric-Michel Comet
Nantes, le 19 février 2015, le préfet de Loire-Atlantique Henric-Michel Comet - Frederic Brenon / 20 Minutes

Elle devait avoir lieu samedi, dans un lieu inconnu, à Nantes. Une conférence en présence d’un ancien volontaire du régiment Azov, organisée par un groupe néo-nazi, a été interdite par le préfet de Loire-Atlantique. Un arrêté a été publié ce mardi sur le site Internet de la préfecture, dans lequel il est notamment décrit le « risque établi d’apologie d’actes de violence, du racisme ou du nazisme », si une telle rencontre se tenait.

De son côté, la maire de Nantes Johanna Rolland a indiqué s’être assurée qu’aucune salle municipale n’allait recevoir cette réunion. « Je condamne fermement ce groupe, l’idéologie qu’il porte et toute réunion de ce type », écrit-elle dans un communiqué.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé