Nantes: Un cycliste sur trois verbalisé pour absence d'éclairage

SECURITE ROUTIERE La police a renforcé ses contrôles afin de sensibiliser à l’importance de l’éclairage à vélo. Et les infractions sont légion…  

F.B.

— 

Illustration de contrôles de police sur l'équipement des cyclistes.

Illustration de contrôles de police sur l'équipement des cyclistes. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

A l’occasion du passage à l'heure d'hiver, la brigade de circulation et la brigade de contrôle technique de la police nationale a décidé d’accentuer les contrôles des cyclistes circulant en zones urbaines. L’objectif était de sensibiliser à l’importance de l’éclairage et de la visibilité alors que la nuit tombe désormais rapidement en fin d’après-midi.

Et ses interventions n’ont pas été vaines : 33 % des cyclistes contrôlés étaient en effet démunis d’éclairage, annonce la police. Cinq opérations ont ainsi été menées dans l’agglomération nantaise entre le 13 et le 28 octobre : sur 112 cyclistes contrôlés, 38 ont été verbalisés (amende) pour absence de lumière.

Pensez aussi au gilet fluo

Outre un équipement d’éclairage complet à l’avant et à l’arrière (phares, catadioptres, réflecteurs) lorsque la visibilité est insuffisante, le gilet fluo est, lui aussi, obligatoire pour les cyclistes, hors agglomération, de jour ou de nuit lorsque la visibilité est insuffisante.

L'association Place au vélo sera justement présente ce jeudi soir, cours Olivier de Clisson à Nantes (entre les stations tramway Commerce et Hôtel-Dieu) pour délivrer des conseils et des kits d'éclairage.

La fédération française des usagers de la bicyclette (Fubicy) propose, elle aussi, sur son site des conseils pour être bien équipé et en règle.

Mots-clés :