Palmarès: Nantes dans le top 5 des villes où il fait bon vivre, Rennes dans le top 10

ECONOMIE Le classement établi par le magazine Les Echos prend en compte les données économiques...

Camille Allain

— 

Nantes, le 7 septembre 2014: le château des ducs de Bretagne.

Nantes, le 7 septembre 2014: le château des ducs de Bretagne. — Frederic Brenon / 20 Minutes

Comme souvent, Nantes se place très haut dans le classement des villes où il fait bon vivre. Le dernier en date a été établi par Les Echos. La préfecture des Pays de la Loire se classe 4e et première grande ville française, derrière les zones d’emploi du Genevois, d’Annecy et d’Ambérieu-en-Bugey, toutes trois situées dans l’arc alpin et la région lyonnaise. La métropole voisine de Rennes se classe quant à elle dixième, confirmant là aussi son attractivité.

Sans surprise, c’est sur les indices économiques que la revue s’est basée, compilant neuf critères : démographie, emploi, revenus, espérance de vie, taux de pauvreté, pourcentage de familles monoparentales, taux de chômage, pourcentage de salariés du précaire, proportion de diplômés et nombre de licences sportives.

Saint-Nazaire bien placée également

La cité des Ducs s’illustre notamment par son faible taux de pauvreté (10,7 %), sa forte proportion de diplômés et son accroissement de population. Une nouvelle étude qui confirme l’attractivité du territoire, d’autant que la sous-préfecture de Loire-Atlantique Saint-Nazaire s’illustre également en intégrant le top 50 (43e).

La carte de France des territoires où il fait bon vivre. En bleu, c'est mieux. - Infographie Les Echos

 

La Roche-sur-Yon (13e), Cholet (29e) ou encore Ancenis (24e) se distinguent également dans ce palmarès qui comporte un peu plus de 300 classés. Côté breton, on notera la belle 16e place de Vitré (Ille-et-Vilaine), qui profite de son taux de chômage à 5,2%, deuxième plus faible de France.