La fourmi de la Galerie des machines.
La fourmi de la Galerie des machines. - Jean-Dominique Billaud LVAN

Comme cela était pressenti, le site des Machines de l'île, à Nantes, a établi un nouveau record de fréquentation en 2014. Pas moins de 591.117 visites ont été comptabilisées, soit une hausse de 13,5% par rapport à 2013. Si le Carrousel des mondes marins reste l'attraction la plus visitée (265.000 entrées), la progression est portée en grande partie par la Galerie des machines, laquelle a connu une croissance d'environ 24% (234.600 entrées).

«Ça nous fait plaisir parce qu'on avait observé un essoufflement de la fréquentation de la Galerie après l'ouverture du Carrousel en 2012, confie Pierre Oréfice, directeur des Machines. L'arrivée de la fourmi a apporté un souffle de nouveauté. C'est aussi le lieu de présentation du projet d'Arbre aux hérons.» Quasiment complet, le Grand éléphant, lui, a transporté 91.000 personnes en 2014 (+8%).

Les Britanniques devant les Espagnols

L'autre tendance, c'est la progression du nombre de visiteurs étrangers. Ils étaient 51.400 en 2014, soit une croissance de 11%. Les Britanniques devancent les Espagnols, les Allemands, les Suisses et les Néerlandais. Six nationalités hors Europe figurent même dorénavant dans le top 15 des visiteurs internationaux (USA, Canada, Japon, Russie, Australie et Chine). «Depuis 2011, le nombre d'étrangers visitant les Machines a plus que doublé», se félicite Pierre Oréfice. Un dynamisme à mettre sur le compte du bouche-à-oreille et du référencement dans les guides touristiques.

Les autres visiteurs des Machines viennent principalement de Loire-Atlantique (42%), des autres départements ligériens (10%), de Bretagne (10%) ou d'Ile de France (8%).

Mots-clés :