Marc et Céline ont réalisé 60 prototypes
Marc et Céline ont réalisé 60 prototypes - J.Urbach/20 Minutes

C’est un petit objet qui pourrait simplifier la vie des nombreuses femmes qui, chaque jour, hésitent entre mettre une jupe... et circuler à vélo. Céline et Marc, un couple de Nantais, s’apprêtent à commercialiser le Poupoupidou, une pince à fixer sous sa selle et qui évite ainsi au tissu de s’envoler, malgré les coups de vent ou coups de pédale. L’idée a déjà séduit près de 300 internautes, lesquels ont permis au couple de boucler avec succès leur campagne de financement participatif, ce week-end.

Soixante prototypes

«A force d’observer Céline remettre sa jupe lors de nos balades en tandem, j’ai d’abord fait des recherches pour savoir si un tel objet existait», se souvient Marc, 38 ans. Il y avait bien cette astuce de l'élastique et de la pièce de monnaie, une technique loin d'être infaillible. Alors, voyant qu’il était le premier à réellement se pencher sur la question, ce coach sportif qui aime passer du temps dans son garage à bricoler se prend au jeu.

 

Il dépose un brevet, et pendant un an et demi, construit une soixantaine de prototypes. «Le premier était trop lourd, un autre glissait... On voulait quelque chose de joli et rigolo, et pas uniquement pratique», raconte le couple, qui a passé des week-ends à tester les produits en robe pour l’une, en kilt pour l’autre.

La pince se fixe à la selle grâce à deux aimants - J. Urbach/20 Minutes

Quelque 6.000 exemplaires

Fabriqués dans la région, les quelque 6.000 premiers Poupoupidou, en référence à Marilyn Monroe et sa jupe qui vole, seront disponibles d’ici deux mois, le temps aussi pour ses créateurs de fignoler le packaging.  «Ce sera un accessoire féminin, qui se glisse facilement dans un sac», assure Céline. Mais peut-être bien plus puisque le couple participera, grâce à son invention, au concours Lépine en mai prochain.

Le concept

Composé d'une coque souple en silicone et d'une pince en bois, le Poupoupidou se fixe grâce à deux aimants sur les rails métalliques, qui se situent sous toutes les selles de vélo. Il sera vendu au prix de 12€.

Mots-clés :