Les responsables religieux nantais réunis à la préfecture lundi 12 janvier 2015.
Les responsables religieux nantais réunis à la préfecture lundi 12 janvier 2015. - F. Brenon / 20 MInutes

L'image est rare. Les différents responsables religieux nantais –représentants de l'Eglise catholique, du Consitoire israélite, du Conseil régional du culte musulman, de l'Association islamique de l'Ouest, de l'Eglise orthodoxe, de l'Eglise protestante, des Evangelistes de France et du Boudhisme tibétain– se sont réunis à la préfecture ce lundi après-midi pour exprimer une déclaration commune suite aux attentats perpétrés en région parisienne.

«Nous affirmons ensemble notre stupeur, notre horreur et notre immense tristesse devant la barbarie de ces événements. [...] Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes criminels, commis au nom de valeurs et de principes soi-disant religieux, que nous réprouvons et dans lesquels nous ne nous reconnaissons aucunement. [...] Toute atteinte à la vie humaine au nom de Dieu est injustifiable.»

«Ça ne va pas s'arrêter là», promet le rabbin de Nantes

«Nous nous engageons à rester unis pour réaffirmer plus que jamais notre attachement aux valeurs de la République: la liberté, l'égalité et la fraternité, et en particulier la liberté de conscience et de pensée, la liberté d'expression et la liberté de la presse, poursuit le texte. Nous ne voulons pas céder à la peur, au rejet ou à la méfiance envers l'autre, mais poursuivons notre dialogue entre religions et avec tous les citoyens.»

L'idée de ce message commun est venue du pasteur Caroline Schrumpf vendredi, puis tous les responsables religieux ont «rapidement répondu à l'appel», expliquer les différents responsables. «Ça ne va pas s'arrêter là, promet Yoni Krief, rabbin de Nantes. Nous allons agir ensemble à l'avenir, mener des projets ensemble, rééduquer ensemble nos enfants.»

Mots-clés :