Manuel Valls, au conseil régional des Pays de la Loire, ce lundi
Manuel Valls, au conseil régional des Pays de la Loire, ce lundi - F. Brenon / 20 MInutes

En déplacement à l'hôtel de région des Pays de la Loire, à Nantes, ce lundi soir, le Premier ministre Manuel Valls a réaffirmé, sans ambiguïté, son soutien au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

«Disons les choses simplement: la détermination de l'Etat et des collectivités territoriales à voir se réaliser cet aéroport est intacte. Il n'y a aucun changement dans la position du gouvernement», a déclaré Manuel Valls aux élus et journalistes présents. Le Premier ministre a d'ailleurs fait remarquer que le nouveau contrat de plan Etat-région comporte 75 millions d'euros de crédits affectés à «la réalisation des infrastructures routières pour la desserte de cet aéroport».

Il faudra attendre les recours

Pour autant, a-t-il précisé, «les travaux de réalisation de ce nouvel aéroport sont suspendus dans l'attente des recours engagés contre le projet, conformément aux engagements pris par Jean-Marc Ayrault en février dernier».

«Le Conseil d'Etat a rendu vendredi dernier une importante décision rejetant les pourvois formés contre les expropriations nécessaires au projet, a-t-il poursuivi. Les décisions au titre de la loi sur l'eau et des espèces protégées doivent être rendues dans les premières semaines de l'année 2015.»

Les violences sont «le fruit d'une minorité»

Manuel Valls a ensuite appelé à «respecter la méthode et la procédure, avec un grand souci d'écoute et de concertation». Avec également «la volonté de condamner avec la plus grande énergie toutes les violences qu'il y a eu ces dernières semaines» à Nantes.

«Ces actes sont inacceptables, surtout quand ils sont le fruit d'une minorité que je ne confonds pas avec ceux qui sont opposés à ce projet», a-t-il estimé.

Plus tard, à la mairie de Nantes notamment, le Premier ministre a également confié, de manière informelle, sa détermination à procéder à l'expulsion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, même s'il reconnait que ça ne sera pas facile, dès lors que les décisions de justice permettraient le démarrage des travaux de l'aéroport.

Mots-clés :