Douche froide ce jeudi pour les 470 salariés de l'usine de stylos Waterman à Saint-Herblain. Le groupe américain Newell Rubbermaid, propriétaire du site, a en effet annoncé la mise en place d'un « projet de réorganisation des activités » ayant pour conséquence la suppression de 72 postes à Saint-Herblain. Trente postes disparaissent au service cadeaux d'affaires, quinze à la distribution, treize au service clients, neuf au service après-vente et quatre à la R&D (recherche et développement). L'activité production, qui fabrique des stylos, recharges et cartouches de marques Waterman et Parker, n'est pas touchée. « La situation économique du marché du stylo en Europe est difficile, commente Caroline Pagès, directrice des ressources humaines. Cela nous oblige à se réorganiser et à investir dans les marchés porteurs comme la Russie. » Un plan de départs volontaires devrait être ouvert à partir de septembre, tandis qu'une trentaine de salariés pourraient être reclassés en interne à la production. F.B.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé