La saga « Harry Potter » en breton

Un véritable buzz. Les 3 000 exemplaires de Harry Potter ha Maen ar Furien n'ont pas été gardés dans un coffre-fort avant sa sortie en France, mercredi dernier. Pourtant, l'édition en breton du premier tome d...

— 

Le livre est édité à 3 000 exemplaires.

Le livre est édité à 3 000 exemplaires. — Youena Baron

Un véritable buzz. Les 3 000 exemplaires de Harry Potter ha Maen ar Furien n'ont pas été gardés dans un coffre-fort avant sa sortie en France, mercredi dernier. Pourtant, l'édition en breton du premier tome des aventures du petit sorcier suscite l'engouement. « Je reçois un coup de fil de journaliste tous les quarts d'heure », confie Thierry Jamet, directeur du Temps Éditeur, installé à Pornic, qui publie l'ouvrage. Sans compter les collectionneurs polonais ou brésiliens qui tiennent à acquérir les exemplaires d'Harry Potter dans un maximum de langues (c'est la 74e traduction).

Objectif : une traduction par an
« J'étais persuadé que “Harry Potter” avait déjà été traduit en breton, explique l'éditeur pornicais. Quand j'ai réalisé que non, j'ai contacté les représentants de J.K Rowling. Après quelques mois de discussion, c'était OK. » La traduction, elle, a été effectuée par Mark Kerrain, enseignant à l'université de Rennes. Résultat : un support idéal pour promouvoir la dernière langue celtique parlée sur le continent européen. Et un bon espoir d'écouler les 3 000 exemplaires. « Il y a des gens qui me disent : “Je n'ai pas encore lu ‘Harry Potter', je le lirai en breton”. » L'objectif est désormais de traduire chaque année l'un des sept volumes de la série. Le prochain tome devrait ainsi sortir à Noël 2013. Depuis 1997, les aventures de l'apprenti sorcier de Poudlard se sont vendues à près de 500 millions d'exemplaires. Mais au fait, comment dit-on Poudlard en breton ? Kerambreoù !Alix Froissart

Mots-clés :

Aucun mot-clé.