La croissance du trafic s'est « sensiblement accélérée » cet été, d'après AGO.
La croissance du trafic s'est « sensiblement accélérée » cet été, d'après AGO.

Guillaume Frouin

C'est « l'année de tous les records » pour Nantes-Atlantique. Alors qu'il y en avait 960 000 vingt ans plus tôt, plus de 3, 6 millions de personnes ont fréquenté l'aéroport de Bouguenais en 2012, soit une hausse de trafic de 12 % en un an, selon un bilan dressé mardi par son gestionnaire Aéroports du Grand Ouest (AGO). Avec vingt ouvertures de lignes l'an dernier, les vols réguliers vers l'Europe (+ 38 %) ont boosté sa croissance. Une tendance qui devrait se confirmer en 2013 : Volotea reliera Nantes à Palerme (19 avril) et Florence (2 juin), et easyJet fera de même avec Liverpool durant l'été.

« Pics de saturation » récurrents


Au final, sur trois ans, la progression du nombre de passagers s'établit à 37 %. De quoi légitimer le « transfert » de l'équipement à Notre-Dame-des-Landes, selon la filiale du groupe Vinci. « Ces chiffres traduisent trois ans d'avance sur les prévisions du dossier d'enquête publique, et sont trois à quatre fois supérieures à la croissance moyenne nationale », souligne Nicolas Notebaert, président d'AGO. « Nous connaissons des pics de saturation des infrastructures de plus en plus nombreux », abonde également François Marie, directeur de l'aéroport. Qui veut néanmoins rester « prudent » sur les prévisions de croissance en 2013, en raison de la « conjoncture économique globalement incertaine ». ■