Voilà 81 ans que Guy porte le chapeau

0 contributions
Publié le 6 septembre 2012.

PORTRAIT Il est le propriétaire de l'une des boutiques les plus anciennes de la ville

uy vient de souffler ses 81 ans. A l'âge où d'autres coulent de paisibles retraites, ce petit monsieur a fait de sa boutique l'une des plus intrigantes de la ville, dans la rue de la Loge. On y vend des chapeaux et des casquettes en velours. Depuis les années 30, l'enseigne « Chapeaux Alfred » s'est un peu craquelée et la peinture de la devanture a vieilli. Mais Guy, lui, est toujours là, figé sur son perron en mosaïque.
« C'est mon père qui a ouvert ce magasin. Il l'a appelé “Alfred” pour se souvenir d'un de ses frères, mort au combat en 1914. J'ai travaillé avec lui, puis j'ai repris l'affaire tout seul en 1958, souffle le chapelier. Rien n'a changé. » Si, pourtant. A l'heure où le chapeau n'est plus l'accessoire indispensable des hommes, les ventes se font rares. « C'est dur. Souvent, je ne vois personne », soupire-t-il. Alors il se souvient d'un temps où le tiroir-caisse sonnait sans cesse.
Sans le savoir, Guy est assis sur un trésor. L'emplacement le plus convoité de la ville (lire encadré). « J'ai eu beaucoup d'entreprises qui sont venues pour acheter ma boutique. Mais je les fous dehors ! Je ne vendrai jamais. Jamais ! » Le vieil homme aux yeux bleus entend perpétrer l'entreprise familiale jusqu'à ce que la force lui manque. Un résistant, coincé entre un institut de beauté et un bar à tapas. W

nicolas bonzom
Un bien difficile à estimer

Si l'emplacement de Guy fait tant d'envieux, c'est qu'il est idéalement placé, à l'angle de la rue de la Loge et de la place Jean-Jaurès. Selon un agent immobilier, « c'est un bien qu'il est difficile d'estimer, en raison de son faible chiffre d'affaire et de sa localisation. S'il est vendu, ce sera probablement aux enchères ».

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr