Karabatic fonce vers les Jeux.
Karabatic fonce vers les Jeux. - photo dr

arnaud boularand

A l'écouter, cette année de compétitions n'aurait été qu'un tour de chauffe avant le grand rendez-vous olympique. Et pourtant, Nikola Karabatic part à Londres avec quatre titres supplémentaires décrochés avec le MAHB. Historique ! Des matchs intenses qui ont durement mis à l'épreuve muscles et ligaments. Et deux déceptions : la défaite en Ligue des champions face à Barcelone en club et le genou mis à terre par les Experts lors du championnat d'Europe des nations. « L'échec a été vite oublié, car l'objectif ultime reste les Jeux, assure Nikola. Le stage de préparation en témoigne : nous sommes tous très motivés, avec une forte envie d'en découdre. »

« Un rêve de gamin »
Pour l'enfant du MAHB qui voulait devenir le meilleur joueur du monde, les olympiades restent « un véritable rêve de gamin ». « C'est la plus belle des compotétitions, car on ne se bat pour soi, ou pour son sport. Il y a tous les pays et toutes les disciplines qui sont présentes. Cela crée une formidable émulation au sein du village olympique, un sentiment très fort d'appartenir à une équipe de France. C'est ce qui nous pousse à décrocher une médaille pour la délégation », ajoute celui qui participera à ses troisièmes Jeux.
Pour lui, le souvenir le plus marquant n'est pas un résultat ou une victoire, mais la cérémonie d'ouverture : « Rentrer dans le stade, entendre tous ces gens qui crient, c'est un moment qui vous prend aux tripes. »

Le MAHB puissance 4

Après une préparation en altitude dans la station savoyarde de La Toussuire, la sélection de Claude Onesta a été arrêtée à quinze joueurs, dont trois Montpelliérains (Karabatic, Guigou et Honrubia). William Accambray est quant à lui remplaçant.