Sébastien garde le sourire.
Sébastien garde le sourire. - N.KADEN / 20 minutes

Navina Kaden

Il est environ 15 h, le thermomètre affiche 35 °C. Une chaleur accablante pour Jean-Pierre. Il travaille à l'aménagement d'un local commercial à Montpellier. Le sac de ciment sur une épaule, il s'essuie la sueur de son front. « Comment je fais pour travailler par cette chaleur ? Je n'ai pas le choix, j'ai mes bambins à nourrir », lance l'ouvrier. « Le plus difficile, c'est d'être sur le chantier de 13 h à 16 h, la chaleur est étouffante. Mais il faut bien que les travaux avancent ! », poursuit-il, avant d'attraper sa bouteille d'eau, « le seul remède pour survivre ».

Trois litres d'eau en moyenne
Un peu plus loin, sur le quai de Verdanson, un autre chantier. Equipé de son casque, David fait une brève pause à l'ombre. « C'est vrai que c'est dur, mais là ça va encore, il y a un peu de vent », explique le trentenaire. Pour son collègue, Clément, « le plus difficile c'est le retour de la pause déjeuner. On a le ventre plein, et le soleil commence à taper », remarque ce dernier, qui boit en moyenne trois litres d'eau par jour. Sur la place de la comédie, Sébastien s'affaire à nettoyer les rues. Vêtu d'un short et d'un T-shirt, il garde le sourire. « La tenue légère aide pas mal, mais il faut quand même se faire quelques idées fraîches. » Son service démarre à 12 h et s'achève à 18 h, « un créneau pénible l'été, mais agréable l'hiver, donc on fait avec. Et une fois à la maison, c'est une douche bien froide, et tout ira mieux ! » Jusqu'à demain, et une nouvelle journée de travail sous le soleil et la chaleur.

Quelques conseils

Avec des températures atteignant par moments plus de 35 °C au soleil, évitez de vous exposer à la chaleur, notamment entre midi et 16 h. Enfin, pensez également à vous protéger du soleil, et à vous hydrater régulièrement.