Gaétan Charbonnier, avant-centre.
Gaétan Charbonnier, avant-centre.

christophe castieau

Montpellier l'attend comme « un futur Giroud » parce qu'il arrive de Ligue 2 avec un statut de buteur. Mais pas le meilleur comme le fut le nouvel attaquant d'Arsenal... Il a 23 ans, une belle gueule, une trajectoire montante mais ne veut surtout pas se prendre pour un autre. « C'est vrai qu'Olivier vient de Ligue 2, mais je ne cherche pas à être son successeur », semble-t-il répondre à la rumeur. Pour autant, la première recrue du MHSC est un bel espoir qui, selon son nouvel entraîneur, René Girard, « arrive ici pour faire ses classes et avec toutes les compétitions qui nous attendent, aura l'occasion de montrer ses nombreuses qualités ».

« Besoin d'apprendre »
Cet attaquant longiligne (1,88 m, 80 kg) a commencé à faire trembler les filets à Châtellerault (CFA), où il inscrit 11 buts en 27 matchs lors de la saison de 2007-2008. De quoi attirer le PSG qui le met en réserve avec laquelle il marque treize fois (2009) sans être jamais appelé en équipe première. La saison dernière, c'est à Angers (L2) qu'il poursuit sa progression avec 12 réalisations.
La suite, c'est donc à Montpellier qu'elle va s'écrire. « J'ai besoin d'apprendre beaucoup du métier, prévient-il. De le faire avec les champions de France, c'est fabuleux. » Efficace, très bon dans le jeu en pivot, Gaétan Charbonnier n'a pas fini d'être comparé à qui vous savez, arrivé sur la pointe des pieds et parti en héros. Un destin à souhaiter à Gaétan, mais il faudra d'abord lui laisser suivre son rythme...

Direction Mende

On ne change pas une recette qui gagne. Les Montpelliérains se rendront en stage de préparation à Mende vendredi, comme c'est le cas depuis trois saisons. Ils reviendront après un match, le 14 juillet, face à une sélection régionale.