Les travaux sur les quais vont durer huit mois.
Les travaux sur les quais vont durer huit mois. - c. castieau / 20MINUTES

christophe castieau

Pas sûr que le soleil, de retour lundi matin à Montpellier, ait réchauffé l'humeur des automobilistes pris dans les bouchons. Comme redouté, le début des travaux de rénovation des quais du Verdanson et des Tanneurs (mise à double sens, création d'une piste cyclable...) a mis une belle pagaille à l'heure de la reprise du travail.
« Y en a marre. Les travaux, c'est toute l'année : on construit pour mieux détruire, on détruit pour construire... Ça fait marcher le commerce », peste un Montpelliérain. Lui a choisi de se déplacer à pied, longeant la file de véhicules qui tente de gagner, pare-choc contre pare-choc, le centre-ville par la place du 11-Novembre (en amont des quais au pied du Corum), elle aussi en chantier. « Les gens vont souffrir, s'inquiète un ouvrier, qui rappelle que les opérations vont durer huit mois. On les a prévenus mais ils passent tous par ici. »

« Limiter les saturations »
Cet axe – qui dirige vers le centre-ville et les facultés les automobilistes venus de la sortie est de Montpellier et de Castelnau-le-Lez – n'est pas le moins fréquenté. « Il est 10 h et c'est encore bien bouché », fulmine Cécile, sur l'avenue Mendès-France qu'elle emprunte tous les matins pour se rendre à son travail.
De son côté, la Ville rappelle s'être « engagée à repenser les déplacements des automobiles, des vélos et des piétons dans le quartier Centre avec pour objectif de limiter les saturations de trafic automobiles. » Il faudra donc s'armer de patience en emprunter les déviations (lire ci-dessous).

Itinéraires conseillés

Les travaux impliquent la neutralisation de deux voies sur les trois sur les quais du Verdanson et des Tanneurs. Il est fortement conseillé de suivre les itinéraires de délestage aux portes de Montpellier sur l'avenue Mendès-France et côté Castelnau-le-Lez sur l'avenue de Nîmes ainsi qu'à la sortie du tunnel de la Comédie.