Jean-Pierre-Moure (au centre) en grande discussion avec de nouveaux partenaires.
Jean-Pierre-Moure (au centre) en grande discussion avec de nouveaux partenaires. - DR

arnaud boularand

Partenariats et investissements étaient au menu du voyage effectué par Jean-Pierre Moure aux Emirats arabes unis. A la tête d'une délégation comptant les responsables des quatre activités de pointe de l'agglomération (eau, énergie solaire, santé et éco-cité), le président PS de Montpellier agglomération a passé quatre jours, du 24 au 27 juin à Abu Dhabi, la capitale de ce pays.
Une première prise de contact que Jean-Pierre Moure qualifie de « mission dense et très concrète, avec d'excellentes conditions d'accueil et d'une grande efficacité ».
Ces rencontres, organisées sous l'égide du Medef international et de la Chancellerie, devraient, selon Jean-Pierre Moure, déboucher sur la signature d'un partenariat avec l'Emirat au mois de septembre. Et dès la fin d'année sur la mise en place d'un volontariat en entreprise (VIE) pour accélérer « notre présence à Abu Dhabi », ajoute le président.
L'intercommunalité a été conviée par le prince Khalifa ben Zayed Al Nahyane à découvrir la nouvelle vitrine post-pétrole des Émirats arabes unis : la cité de Masdar et sa centrale nucléaire d'une superficie équivalente à 350 terrains de football. « Le projet d'éco-cité porté par Montpellier agglomération est tout à fait complémentaire de celui de Masdar. L'expertise de nos Labex et pôles de compétitivité les intéresse », note Jean-Pierre Moure.
Selon lui, les fonds souverains abudhabiens pourraient également miser sur la politique de développement touristique local. « Dans les domaines des infrastructures et des commerces. En particulier pour le projet de gare TGV et de l'aéroport, l'entretien a été très positif, et les perspectives d'investissement sont très avancées », précise Jean-Pierre Moure.