L'été, 4 500 véhicules par heure roulent sur cette portion de l'A9.
L'été, 4 500 véhicules par heure roulent sur cette portion de l'A9.

christophe castieau

La limitation de vitesse à 90 km/h entre les sorties 29 (Montpellier Est) et 32 (Saint-Jean-de-Védas) de l'A9, – soit la section urbaine de Montpellier – alimente les conversations mais plus vraiment les colères. « C'est comme ça, cela doit être nécessaire », souffle Guillaume, plus accablé par la chaleur qui écrase l'aire d'autoroute de Fabrègues. La raison de cette mesure expérimentale (sur une année*) est simple: le nombre des accidents corporels augmente sur cette portion (+ 23% en cinq ans).
« On ne peut plus être contre les interdits sur la route parce que certains font n'importe quoi », selon Liliane, une Montpelliéraine qui trouve que, aux heures de pointe, ça ne roule pas beaucoup plus vite. « 110 c'est bien, reprend Guillaume, il va falloir faire très attention parce que 90 sur l'autoroute, c'est quand même lent. Mais je m'y suis fait à Toulouse... »

« Bon pour les caisses...  »
Avec sa caravane, Jean-Paul descend du Nord de la France la pédale douce mais l'exaspération transpire. « On ne va plus prendre l'autoroute, peste-t-il. C'est de plus en plus cher et, tous les « dix kilomètres », il faut rouler comme sur une nationale. » D'autant que le dispositif comprend des radars fixes et mobiles. « Merci de l'info », sourit Fabrice qui, lundi matin, devra ouvrir l'oeil et le bon. De grands panneaux lumineux afficheront un grand 90 au niveau de toutes les bretelles d'accès. « C'est bon pour les caisses mais pas pour nos poches », ironise Jean-Paul.

dEUX petites MINUTES DE PLUS

2OMinutes a parcouru la section qui sera limitée à 90 km/h à partir de lundi matin aux heures de pointes. A cette vitesse, le temps réalisé est de 7 minutes et 34 secondes entre la sortie Est et Saint-Jean-de-Védas. A 110 Km/h (limitation en vigueur), le temps est tombé à 5 minutes 30...