- c. castieau / 20MINUTES

christophe castieau

Il pousse, il pousse L'Arbre à paniers. Et les clients sont de plus en plus nombreux à se poser sur ses branches. Chaque semaine, une centaine de Montpelliérains ont pris l'habitude de venir chercher leurs paniers de fruits et légumes de saison, préalablement commandés sur internet à prix producteur, dans l'un des deux points relais mis en place par l'association.

Consommation militante
« L'idée est de permettre aux producteurs de toucher les Montpelliérains, demandeurs de produits locaux et bio, en mettant en place un système souple pour tous », explique Johan, à l'initiative du projet qui, en un an d'existence, a conquis ses adeptes. Au-delà d'une cotisation annuelle, il est demandé aux adhérents de s'impliquer. En apportant, par exemple, une aide bénévole pour transporter les paniers. Mais, à la différence des Amap (associations pour le maintien d'une agriculture paysanne), L'Arbre à paniers offre une certaine flexibilité. « Quand je sais que je ne serai pas là, je ne commande pas », confie Jenny. Cette dernière vient presque tous les lundis chercher un panier qu'il est possible d'agrémenter de fromages, pains, viandes et miels...
La quinzaine de producteurs a été triée sur le volet. « Le bouche à oreille fonctionne, les commandes vont croissantes », assure Jean-François, producteur de pain bio (L'Atelier des blés) qui ne passe pas par les circuits de distribution habituels. « Ce qu'on mange n'a pas fait le tour de la Terre », glisse Guillaume, son panier en main.

Double RENDEZ-vous

Deux distributions de paniers ont lieu chaque semaineà Montpellier: les lundis, de 17 h à 19 h 30, au Chapeau Rouge (restaurant locavore et bio, 25, rue du Pila-St-Gély) et les jeudis, également de 17 h à 19 h 30, au local de l'association Terre Nourricière, dans le Parc Magnol, rue Las Sorbes. Infos: http://larbreapaniers.eklablog.com