Les temps sont durs pour le MHR...
Les temps sont durs pour le MHR...

CHRISTOPHE CASTIEAU

L'élimination en quart de finale face à Castres n'est peut-être qu'une douce déception par rapport à ce qu'il se trame dans les coulisses du MHR. Nos confrères de Midi-Libre ont révélé que 11 salariés sur 36 seraient licenciés et que la majorité de ces derniers avaient décidé de saisir l'inspection du travail et, peut-être, prochainement les prud'hommes.

« Cela devient de la malveillance »
Dans le viseur : les méthodes de Mohed Altrad, président du MHR qui préfère parler de « projet d'entreprise ». « Quand on parle de plan social alors qu'il n'y en a pas, c'est très gênant et dommageable pour le club. Cela devient de la malveillance », accuse-t-il. « J'ai des choses à dire à mes salariés et je ne veux pas communiquer avec eux par presse interposée », ajoute-t-il avant de conclure: « Oui, le club est en difficulté financière ! Mais ce n'est pas une situation nouvelle, il était au bord de la faillite avant mon arrivée et c'est comme ça depuis vingt-six ans! »
Laurent Ballestra, préparateur physique, et Jean-Pierre Massines, dirigeant, ont reçu leur lettre de licenciement. Tandis que Mario Ledesma serait tout proche du MHR pour remplacer Eric Béchu au poste d'entraîneur...