Roland-Garros 2013: Simon-Federer (1-6, 6-4, 6-2, 2-6, 3-6) à revivre en live comme-à-la-maison

0 contributions
Publié le 8 juin 2012.

Justice La réforme de la garde à vue est au centre du débat juridique

La bataille juridique va se poursuivre dans l'affaire du viol et du meurtre de Léa. Ce jeudi, la cour d'appel de Toulouse a annulé l'intégralité des aveux du mis en examen. Une conséquence de la réforme de la garde à vue mise en place l'année dernière. La Cour de cassation avait jugé, en avril 2011, que la nouvelle loi sur la garde à vue était rétroactive. Le suspect aurait donc dû bénéficier de la présence d'un avocat dès les premiers instants de sa garde à vue, en janvier 2011.
« Une absurdité », selon Me Marc Gallix, avocat de la mère de la victime, pour qui la situation est devenue invivable. « Elle a déjà beaucoup souffert du meurtre de sa fille. Aujourd'hui, elle doit en plus faire face à une bataille juridique et on semble oublier l'essentiel : le meurtre de la jeune fille de 17 ans », poursuit l'avocat qui va se pourvoir en cassation. « Il est inconcevable qu'on fasse un procès sans ces déclarations », ajoute Me Gallix, qui indique que les aveux du suspect étaient précis sur les faits et les circonstances. « On a d'autres éléments qui prouvent sa culpabilité, comme les traces d'ADN, commente l'avocat, mais les aveux montraient l'acharnement du mis en examen, et l'organisation de sa fuite. » La mère de Léa va devoir s'armer de patience, et attendre la fin de cet épisode juridique.

Navina Kaden
Rappel des faits

Le 1er janvier 2011, le corps de la lycéenne, âgé de 17 ans, est retrouvée le quartier du Plan-des-Quatre-Seigneurs à Montpellier. Les enquêteurs révèlent alors que Léa avait été violée, avant d'avoir été tuée par asphyxie.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr